Accueil ATP Federer : « J’espère que je retrou­ve­rai les courts en 2021. On verra…

Federer : « J’espère que je retrouverai les courts en 2021. On verra bien »

-

Normalement, un dimanche soir est sou­vent le moment où il se passe rien ou pas grand chose. La semaine se ter­mine dou­ce­ment. Les familles sont devant la télé, et les fans de ten­nis, sur­tout en décembre, rongent leur frein car aucune finale n’est venu égayer le fameux « jour du seigneur ». 

Chacun pense à sa semaine, son bou­lot, et le rythme qu’il va fal­loir adop­ter. Un der­nier tour sur le web avant d’al­ler se cou­cher, his­toire de.….

Mais cette his­toire de.. tourne presque au cau­che­mar quand les jour­na­listes hel­vé­tiques évoquent le dis­cours de leur plus grand cham­pion de tous les temps venu cher­cher son énième prix lors de la célèbre céré­mo­nie des Awards du sport retrans­mises par RTS.

Honoré faci­le­ment avec 49,1% des voix comme le plus grand spor­tif suisse depuis 70 ans, Roger, en cos­tume et col rou­lé, prend alors la parole et sur­prend son audi­toire : « J’espère que je retrou­ve­rai les courts en 2021. On ver­ra bien, mais si ma car­rière devait s’ar­rê­ter là, ce serait incroyable de la ter­mi­ner avec cette récom­pense. »

Twitter s’af­fole, les fans retiennent leur souffle, et la pla­nète ten­nis vacille. 

Après une année 2020 « hor­rible », tous les pas­sion­nés se réjouis­saient déjà de voir le Suisse reve­nir sur le court, et même les moins accrocs espé­raient ce retour car du bout des lèvres, ils avouaient : « Finalement Roger c’est quand même autre chose… »

Et bien ce « autre chose », il se peut que ce soit déjà « cra­mé » au pays des Kangourous. 

Pour le reste, l’es­poir fait vivre, mais il est évident que si Roger a envoyé de tels mes­sages ce 13 décembre, c’est que le doute existe, qu’il est bien pré­sent dans la tête du Suisse. 

Federer a tou­jours expli­qué que s’il reve­nait sur le court ce serait si et seule­ment si il se sen­tait capable à nou­veau de rem­por­ter les plus grands titres du cir­cuit. Faire de la figu­ra­tion ne fait pas par­tie de son plan de car­rière, et on le com­prend aisé­ment. Une telle car­rière, un tel pal­ma­rès, et une telle aura ne méritent ni un 1er tour à Melbourne, ni un défaite de trop, l’i­mage serait trop bles­sante pour tous les amou­reux de l’es­thé­tisme tennistique.

Instagram
Twitter