AccueilLe blog de la rédac'Federer, la classe jusqu'au bout

Federer, la classe jusqu’au bout

-

Il faut toujours faire confiance à la vie, et le Suisse l’a confirmé hier soir. 

Alors que tous les plans sur la comète étaient annoncés concer­nant la meilleure façon de quitter la compé­ti­tion, une nouvelle fois, Roger a déjoué tous les pronostiques. 

Pas de Swiss Indoors à Bâle, ni un dernier trophée sur un tournoi du Grand Chelem, mais une fête excep­tion­nelle dans une salle devenue mythique. 

Des larmes aussi forcé­ment, mais surtout l’envie de partager ce moment et de remer­cier tout le monde. Roger Federer est bien le « padré » comme disait derniè­re­ment Jo‐Wilfried Tsonga. Celui qui réunit et qui impose le respect. 

C’est aussi un vrai émotif pour qui le tennis est tout, toute sa vie et bien plus encore.

Alors pour tirer sa révé­rence, il a choisi sa « Laver Cup », et il a bien fait, confir­mant une fois de plus que la fameuse classe, le geste juste, est dans ses gènes.

On le savait déjà, ces adieux réussis n’ont fait que le confirmer.