Accueil Le blog de la rédac’ Federer, mais à quel prix ? 1 mil­lion de dollars ?

Federer, mais à quel prix ? 1 million de dollars ?

-

Avec la crise liée à la pan­dé­mie, tout est entrain de chan­ger sur le cir­cuit. Les fameuses garan­ties baissent autant que le prize money et les direc­teurs de tour­nois ne sont plus aus­si « open » que par le pas­sé car l’é­qui­libre éco­no­mique est précaire. 

Si jadis, signer Federer pour 1 mil­lions de dol­lars sem­blait être la norme comme nous l’a­vait expli­qué plu­sieurs fois notam­ment Jean‐François Caujolle, quel prix serait prêt à mettre aujourd’­hui Richard Krajicek, direc­teur du tour­noi de Rotterdam, pour accueillir le Suisse ?

Étant don­né la situa­tion finan­cière de son tour­noi, on serait très très loin de cette somme, d’au­tant plus que si cet inves­tis­se­ment peut‐être jus­ti­fié pour atti­rer la foule, ce qui n’est pas une pos­si­bi­li­té actuellement.

Il semble donc que seul Dubaï et Doha puissent encore sor­tir le ché­quier. Et même si le Suisse ne court pas après la « garan­tie », il est logique aus­si qu’il règne encore un cer­tain équi­libre notam­ment quand vous allez accueillir l’un des meilleurs joueurs de l’histoire…

Instagram
Twitter