Accueil Le blog de la rédac' J'ai vu l'inquiétude dans le regard de PHM

J’ai vu l’inquiétude dans le regard de PHM

-

On peut évidemment se contenter du combat livré par Paul Henri Mathieu ce samedi face à Federer. On peut se féliciter de sa combativité et aussi d’une certaine opiniâtreté. Hélas, force est de constater que PHM a raté tous les grands rendez-vous que lui offrait son sport.
J’avais été surpris à Monte-Carlo par la dureté des propos de son coach Loïc Courteau. « Paul Henri a des certidudes…il ne fait pas toujours le travail ». Un an auparavant, alors que PHM était dans le TOP 20, nous avions décidé de consacrer une double page dans notre numéro de Grand Chelem estimant qu’il était un vrai outsider de l’édition 2008 de Roland Garros. Si PHM avait été serviable lors de notre entretien, il ne m’avait jamais regardé dans les yeux. Et pourtant, j’avais tout essayé. Allusions à son Alsace natale, à son papa dentiste que nous avions interviewé, à son potentiel qui le plaçait en haut de l’affiche, rien ne fonctionnait. PHM ne me regardait toujours pas. J’ai eu la même impression vendredi dernier, lors d’un face à face organisé par la marque aux trois bandes, PHM est là mais il est ailleurs. Il répond mécaniquement et évite le questionnement. « Il gagnerait à s’ouvrir vers d’autres méthodes » m’avait confié encore Loïc Courteau, comme résigné par les certitudes de son poulain. Ces certitudes, c’est peut-être celles qui consistent à penser que son jeu est suffisamment puissant pour encore progresser. Il reste que PHM n’a jamais été épargné par les circonstances. Victime de certaines bagarres internes dans la grande famille du tennis, bonne pâte, bien élevé, PHM a toujours encaissé sans broncher. Cette gentillesse, il risque de la payer jusqu’à la fin de sa carrière, une carrière honnête mais très indigne de son envie et de son talent. Un jour peut-être, PHM décidera de régler ses comptes, et ce jour là il risque bien d’écrire sur un mur : G…m’a tué, il ne sera pas loin de la vérité. « Le champion c’est celui qui a envie d’aller plus haut et ce même s’il y a des obstacles. » avait encore expliqué Loïc Courteau le mois dernier, et de ce côté là PHM n’a pas été épargné !

Instagram
Twitter