AccueilLe blog de la rédac'Kafelnikov ne s'ennuie pas, il a bien raison

Kafelnikov ne s’ennuie pas, il a bien raison

-

L’Open d’Australie est toujours un moment de la saison très spéciale surtout quand on vit en France, que l’hiver s’est installé, que le froid rythme notre vie, et que l’on assiste à des duels de fou sous un soleil éclatant. 

Rarement d’ailleurs, ce tournoi nous livre des éditions sopo­ri­fiques, il faut dire que les joueurs débutent leur année, ils sont affutés et ils ont vrai­ment envie d’en découdre.

Du coup, le tweet d’Evegueni Kafelnikov vient à point nommé. Effectivement le numéro 1 mondial n’est pas présent mais son absence vu le niveau de ces quarts de finale est presque « anodine ».

Cette édition est vrai­ment de très haut‐niveau comme nous l’a prouvé le match de fou entre Felix Auger Aliassime et Daniil Medvedev et celui dans un autre registre entre Rafael Nadal et Denis Shapovalov.