Accueil Le blog de la rédac' Kyrgios dézingue Nadal, Djokovic mais "love" Federer

Kyrgios dézingue Nadal, Djokovic mais « love » Federer

-

Le journal L’Équipe a eu la très bonne idée de traduire les meilleurs extraits d’un entretien donné par le joueur australien au journaliste américain Ben Rothenberg du New-York Times. Attention ça déménage.

Sur Rafael Nadal…
« Je suis l’opposé de Rafa. En fait, c’est simple avec lui, quand il gagne tout va bien mais dès que tu te permets de le battre, il parle de manque respect pour le jeu, lui, les fans. En fait rien n’a changé, je reste la même personne que je gagne ou pas. De plus, son oncle s’en mêle en expliquant que je n’ai pas d’éducation. Je lui dirai simplement que je suis alleé à l’école jusqu’à douze ans. »

Sur Novak Djokovic…
« Ce gars a besoin d’être aimé. Et je pense qu’il veut ressembler à Roger. Son désir d’amour ne me plaît pas. Sa célébration après une victoire, je trouve cela tout à fait indécent, voir embarrassant. C’est un grand champion, c’est certain, un des meilleurs de l’histoire et d’ailleurs je pense qu’il battra le record des tournois du Grand Chelem. Mais j’ai envie de dire peu importe le nombre de titres, il ne sera pas le plus grand de mon point de vue. Je l’ai joué deux fois, et j’ai gagné deux fois, donc tu ne peux être le plus grand si tu ne peux pas me battre. Ce que je fais à l’entrainement, c’est zéro par rapport à lui. »

Sur Roger Federer…
« Federer sera toujours le plus grand pour moi. Ce qu’il réalise sur toutes les surfaces, c’est dingue. »

Article précédentBerdych forfait
Article suivantLe programme de jeudi
Instagram
Twitter
Facebook
Facebook