Accueil Le blog de la rédac’ La com­plainte de Monfils, c’est Isabelle qui va s’en rappeler…

La complainte de Monfils, c’est Isabelle qui va s’en rappeler…

-

Les confé­rences de presse de Gaël Monfils sont tou­jours un poème. 

Le Français arrive tou­jours à s’en sor­tir sur­tout quand il a livré un match indigne de son talent. 

Aujourd’hui, il a donc sor­ti les yeux du gars triste, dépi­té, et pour rajou­ter une dimen­sion, il a même per­son­na­li­sé ses pro­pos en apos­tro­phant une jour­na­liste qui avait eu le tou­pet de lui poser une ques­tion. On vous livre ici le texte dans son inté­gra­li­té pour que vous puis­siez juger par vous‐même, la pirouette de la « Monf » est quand même assez énorme…

Cela fait 3 tour­nois, 3 défaites au pre­mier tour. Tu as envie de quoi, là main­te­nant ? Tu as envie que la sai­son s’ar­rête, tu as envie de conti­nuer ?
Je pense qu’il y a des joueurs qui ont per­du plus de 3 fois au pre­mier tour, Isabelle*. C’est juste, pour­quoi tu me le rabâches. Je viens de perdre, pas de pro­blème. Tu viens de me dire 3. Je ne com­prends pas, Isabelle. Il y a plein de joueurs qui perdent 3 fois au pre­mier tour. J’ai fait 3 mau­vais matchs. Cela arrive, cela m’est déjà arri­vé, j’ai déjà per­du 3 fois au pre­mier tour, voire même plus. Tout sim­ple­ment, je suis déçu, comme je t’ai dit, Isabelle. Je vais retour­ner à l’en­traî­ne­ment, et essayer d’être plus fort pour le pro­chain. Mais cela me fait un peu mal de ta part, Isabelle, que tu me redises cela, encore, vraiment.

Ce n’é­tait pas du tout cela, le sens de ma ques­tion. Mais je com­prends.
Oui mais tu sais que je suis un peu déçu, tu me dis cela main­te­nant. Cela me tend un peu, c’est pour ça, Isabelle.

PS : Isabelle c’est Isabelle Langé, jour­na­liste à RTL.

Instagram
Twitter