AccueilLe blog de la rédac'L'Australie n'aime vraiment pas les juges de ligne

L’Australie n’aime vraiment pas les juges de ligne

-

S’il y a bien une profes­sion qui trinque depuis le début de la crise du Covid‐19 au sein du monde du tennis, c’est bien celle des juges de ligne. 

Sans aucune expli­ca­tion crédible, ils ont été, par une grande majo­rité de tour­nois, exclus et remplacés par le sacro‐saint Hawk‐Eye live. Si cette tech­no­logie permet d’éviter certaines erreurs de juge­ment et des discus­sions sans fin avec l’ar­bitre de chaise, elle anni­hile égale­ment toute forme d’hu­ma­nité dans un sport qui en a cruel­le­ment besoin.

Ce n’est donc pas une surprise de voir l’Australie, pays viscé­ra­le­ment obsédé par le virus, renoncer à utiliser des juges de ligne pendant l’in­té­gra­lité de sa tournée. Cela veut préci­sé­ment dire que l’ATP Cup, tous les tour­nois ATP et WTA de prépa­ra­tion ainsi que l’Open d’Australie auront lieu sans ces personnes qui sont inti­me­ment liées à la pratique de ce sport.

Si les ramas­seurs de balle seront eux bien présents, il leur faudra en revanche bien garder le masque sur le nez. Il ne faut quand même pas déconner…

Instagram
Twitter