Accueil Le blog de la rédac' Le Grand Chelem, c'est le Graal !

Le Grand Chelem, c’est le Graal !

-

Une fois de plus, un tournoi du Grand Chelem nous transporte très loin. Le duel de Federer hier, la comédie de Novak, la belle histoire de Muller, la fraîcheur d’Andy Roddick, et l’arrivée de Del Potro et de Murray, bref on vit des moments d’une rare intensité qui confirme aussi la densité de talents présents au plus haut niveau.

Toutes les performances de cette semaine confirment une vérité : seuls les Grand Chelems aux côtés de la Coupe Davis comptent vraiment aux yeux du public, aux yeus des passionnés, aux yeux des champions. Pas étonnant donc qu’Elena Dementieva comme Jelena Jankovic en rêvent. « Si je dois accomplir une chose, c’est gagner un Grand Chelem, il n’y a que cela qui compte dans une carrière » nous a confié récemment Marcos Baghdatis et on le comprend : le Grand Chelem c’est le Graal ultime.

L’autre soir en visionnant avec un certain plaisir la demi-finale dantesque de Cédric Pioline face à Michael Stich à Wimbledon, cela paraissait encore plus évident justement parce que malgré son niveau de jeu et deux finales, Cédric Pioline n’a jamais remporté de Grand Chelem. On marque donc sa propre histoire quand on empoche un Grand Chelem, on marque l’histoire du tennis quand on en gagne plusieurs.

Cette frontière entre l’exploit d’une quinzaine et l’exploit de deux quinzaines séparent les « élus » des « légendes ». Stich, c’est donc de la trempe de Noah, Johansson, Krajicek, Chang : un éclair, une tactique, un destin. « Quand j’ai gagné mon premier Wimbledon, j’ai vu un signe du destin. Les autres titres du Grand Chelem étaient plus logiques, je jouais mieux, j’étais bien préparé, mais mon premier Wimbledon c’était autre chose » confiait Boris Becker sur ESPN.

Aujourd’hui à l’heure des quarts de finale hommes de cet US Open 2008 on a donc quelques bizuts (Muller, Fish, Murray, Del Potro), des élus (Djokovic, Roddick), et des légendes (Federer, Nadal), dans une proportion presque parfaite pour assister à du très grand spectacle. Côté dames, à l’issue des quarts de finale de ce soir, il n’y aura qu’une sœur Williams pour défendre la tribu des légendes, mais elle risque bien de profiter à fond de cette expérience surtout si elle parvient à atteindre la finale.

Instagram
Twitter