AccueilLe blog de la rédac’Les limites du système

Les limites du système

-

Radek Stepanek a remplacé au pied levé Andy Roddick blessé, confir­mant que le règle­ment de cette Masters Cup a quelques limites. En effet classé 27e à la Race, quelle est la légi­ti­mité spor­tive du joueur tchèque, même s’il faut recon­naitre qu’il a été le seul à accepter cette situa­tion de rempla­çant après les défec­tions de tous les préten­dants à cette place, à commencer par James Blake, et David Nalbandian.
Un match aux Masters qui ressemble à un premier tour du circuit, c’est ce qui a été proposé au public chinois ce mercredi. Et même si Stepanek sur sa classe vaut mieux que son clas­se­ment à la Race, on peut consi­dérer qu’il n’avait pas sa place lors de cette compé­ti­tion censée proposer la crème du circuit. On comprend aussi que la moti­va­tion de Roger prêt à partir au combat face à Roddick ait été diffé­rente. D’ailleurs ce match n’est pas un cadeau pour le Suisse, déjà dominé par le passé par Radek. Alors que l’on vit les dernières heures de la saison 2008, cette incon­gruité devra être pros­crite à l’avenir d’au­tant que l’ATP dans ces réformes en demande d’avan­tage aux orga­ni­sa­teurs, aux spon­sors. Sans obliger un joueur à se trainer sur le court, on pour­rait quand même imaginer des sanc­tions qui incitent les meilleurs à éviter de s’éclipser trop faci­le­ment. La Masters Cup est la vitrine du circuit ATP, elle doit soit le rester, soit disparaître.

Instagram
Twitter