AccueilLe blog de la rédac'Marie, Joseph et le petit jésus, c'est Noël, le temps des exhibitions,...

Marie, Joseph et le petit jésus, c’est Noël, le temps des exhibitions, et des chèques cadeaux.

-

Au mois de décembre, c’est la défer­lante des « exhi­bi­tions » made in France. 

Il y a celles qui sont récentes et qui réunissent sur un week‐end, des passionnés, des fans autour d’une compé­ti­tion festive où le niveau de tennis n’est pas l’enjeu majeur.

L’idée est de proposer du spec­tacle avec des « stars » venues avec un beau chèque et de divertir une popu­la­tion qui n’a pas eu l’oc­ca­sion de se rendre sur un tournoi clas­sique comme un chal­lenger ou un ATP250.

Le « deal » est alors de consti­tuer un beau plateau pour attirer la foule mais aussi les spon­sors locaux. 

Les orga­ni­sa­teurs sont souvent des béné­voles atten­tionnés, créa­tifs et qui au fil des années deviennent donc des sacrés orga­ni­sa­teurs. On citera dans ce domaine l’Open de Bourg de Péage par exemple.

D’autres vont encore plus loin dans leur démarche comme c’est le cas à l’Open de Caen dont la version au Zénith est l’apogée du tournoi du TC Caen permet­tant à des joueurs NC, 4ème série, 3ème série, etc, de jouer la finale de leur caté­gorie sur le central, devant des meilleurs de spec­ta­teurs venus voir les « pros ».

Jusqu’ici tout va bien, sauf quand les « pros » après avoir rempli leurs quotas de selfies proposent un tennis pas toujours digne de leur rang. 

On a abso­lu­ment rien contre Jules Marie qui est un amou­reux passionné et dont la carrière est plus qu’honorable.

Mais avouez que le voir « perfer » face Hoang, Pouille, Goffin puis remporter le titre face à Humbert qui jette l’éponge pour un mal de dos à un set partout, cela ternit un peu cette formi­dable fête populaire.

Ce grand cirque d’hiver continue la semaine prochaine avec l’ex­hi­bi­tion orga­nisée dans l’écrin de la Kinder Arena à Rouen, là aussi, des grands noms sont annoncés, et le pied du sapin sera bien garni…

Instagram
Twitter