Accueil Le blog de la rédac’ Météo catas­tro­phique, c’est quoi le plan B ?

Météo catastrophique, c’est quoi le plan B ?

-

Si l’on s’a­muse à taper Boulogne‐Billancourt dans le moteur de recherche de Météo France, on prend for­cé­ment peur. 

Si pour les deux pre­miers jours, il est pos­sible de pas­ser entre les gouttes, la suite s’an­nonce très très déli­cate. Au final, le prix à payer de la semaine sup­plé­men­taire pos­tée entre l’US Open et Roland‐Garros risque de se payer cash.

On peut déjà se poser la ques­tion d’un plan B car le cen­tral, même cou­vert, ne peut tenir la charge même si l’on décide de débu­ter les matchs à 10H du matin.

On entend aus­si déjà les com­plaintes des joueurs qui seront peut‐être obli­gés de finir un match pour en com­men­cer un autre quelques heures plus tard.

De là à pen­ser que cer­tains matchs auront lieu sur terre bat­tue cou­verte dans des clubs de la région pari­sienne, il y a un pas que l’on ne fran­chi­ra pas pour l’instant.

La seule bonne nou­velle c’est qu’a­vec des spec­ta­teurs peu nom­breux la marge de manoeuvre en terme de pro­gram­ma­tion pour les orga­ni­sa­teurs est plus flexible et sus­ci­te­ra peu de mécontents. 

La quin­zaine risque d’être plus longue que pré­vue au sens propre du terme comme au figuré. 

Instagram
Twitter