AccueilLe blog de la rédac’Monte Carlo : ragots, scoop, et bimbos

Monte Carlo : ragots, scoop, et bimbos

-

Le Masters Série de Monte Carlo est le plus « top » des tour­nois de l’ATP : une terrasse sublime, un village acces­sible, des joueurs tran­quilles dans les allées. De quoi faire une chro­nique à la Stéphane Bern, d’au­tant que l’on en a gardé sous le coude. 

Une ampoule et un allumé
La round table orga­nisée par l’ATP est toujours un moment d’une rare inten­sité. Dimanche, nous étions donc conviés comme nos collègues à pouvoir inter­roger la crème du tennis mondial (PHM, Gasquet, Nalbandian, Nadal, Murray). Voila donc comment on se retrouve nez à nez avec David un peu à la suprise géné­rale. Après avoir posé une ques­tion restée sans réponse, une autre à laquelle visi­ble­ment il n’avait pas envie de répondre, on compre­nait vite que la bizu­tage avait eu lieu. En revanche, le face à face avec PHM fut un petit régal, à lire bientôt dans GrandChelem N°8. Un dernier mot, parce que on est aussi à Monte Carlo pour enquêter, un bruit court concer­nant la fameuse ampoule de Richard. Il se dit qu’elle serait provo­quée par une pratique intensive.….du golf sans gant.…on imagine un peu pour­quoi Guy Forget aurait moyen­ne­ment apprécié la forme présentée à Winston Salem…

Nadal, la classe
Alors qu’on lui propo­sait un itiné­raire sécu­risé pour aller s’en­trainer, Nadal a préféré fendre la foule. Ne négli­geant pas un seul fan, le numéro 2 mondial a prouvé une nouvelle fois sa dispo­ni­bi­lité le tout avec le sourire, on est loin de la mine renfermée d’Andy Murray.

Soderling et sa bombe
Connu pour être un joueur disons le peu fair play, nous avons descerné à Soderling le prix de l’élé­gance., car pouvoir se ballader dans les allées avec une compagne aussi « sclup­tu­rale » çà défie toutes les lois de la physique, même Santoro, jamais en reste et avec une « nouvelle » a du être surpris.

Instagram
Twitter