Accueil Le blog de la rédac’ Monte Carlo : ragots, scoop, et bimbos

Monte Carlo : ragots, scoop, et bimbos

-

Le Masters Série de Monte Carlo est le plus « top » des tour­nois de l’ATP : une ter­rasse sublime, un vil­lage acces­sible, des joueurs tran­quilles dans les allées. De quoi faire une chro­nique à la Stéphane Bern, d’au­tant que l’on en a gar­dé sous le coude. 

Une ampoule et un allumé
La round table orga­ni­sée par l’ATP est tou­jours un moment d’une rare inten­si­té. Dimanche, nous étions donc conviés comme nos col­lègues à pou­voir inter­ro­ger la crème du ten­nis mon­dial (PHM, Gasquet, Nalbandian, Nadal, Murray). Voila donc com­ment on se retrouve nez à nez avec David un peu à la suprise géné­rale. Après avoir posé une ques­tion res­tée sans réponse, une autre à laquelle visi­ble­ment il n’a­vait pas envie de répondre, on com­pre­nait vite que la bizu­tage avait eu lieu. En revanche, le face à face avec PHM fut un petit régal, à lire bien­tôt dans GrandChelem N°8. Un der­nier mot, parce que on est aus­si à Monte Carlo pour enquê­ter, un bruit court concer­nant la fameuse ampoule de Richard. Il se dit qu’elle serait pro­vo­quée par une pra­tique intensive.….du golf sans gant.…on ima­gine un peu pour­quoi Guy Forget aurait moyen­ne­ment appré­cié la forme pré­sen­tée à Winston Salem…

Nadal, la classe
Alors qu’on lui pro­po­sait un iti­né­raire sécu­ri­sé pour aller s’en­trai­ner, Nadal a pré­fé­ré fendre la foule. Ne négli­geant pas un seul fan, le numé­ro 2 mon­dial a prou­vé une nou­velle fois sa dis­po­ni­bi­li­té le tout avec le sou­rire, on est loin de la mine ren­fer­mée d’Andy Murray.

Soderling et sa bombe
Connu pour être un joueur disons le peu fair play, nous avons des­cer­né à Soderling le prix de l’é­lé­gance., car pou­voir se bal­la­der dans les allées avec une com­pagne aus­si « sclup­tu­rale » çà défie toutes les lois de la phy­sique, même Santoro, jamais en reste et avec une « nou­velle » a du être surpris.

Instagram
Twitter