AccueilLe blog de la rédac'Murray, l'amour du jeu

Murray, l’amour du jeu

-

Dans le cadre du numéro 73 de Welovetennis Magazine, chaque membre de la rédac­tion a rédigé son coup de coeur de l’année.

Qui peut s’asseoir à la table d’Andy Murray et lui dire : « J’aime le tennis plus que toi » ? Brisé par une terrible douleur à la hanche en janvier lors de l’Open d’Australie, le Britannique annon­çait alors la fin de sa carrière profes­sion­nelle au cours d’une confé­rence de presse terri­ble­ment déchi­rante. Une prothèse de hanche et quelques semaines plus tard, le double vain­queur de Wimbledon effec­tuait déjà son retour en double. Mieux, il rempor­tait même le pres­ti­gieux tournoi du Queen’s avec son ami espa­gnol Feliciano Lopez. Mais le 20 octobre dernier, c’est en rempor­tant son premier tournoi depuis 2017, à Anvers, après une finale renver­sante face à Stan Wawrinka, que le natif de Glasgow a défi­ni­ti­ve­ment gravé son nom au panthéon des grands cham­pions de ce sport. Car au‐delà de ses nombreux titres glanés, c’est bien la leçon de vie et son immense amour pour le tennis que retien­dront les fans. « Je lui ai dit que ce trophée valait beau­coup. Parce que c’est une victoire de la persé­vé­rance et de la rési­lience. Je lui ai dit que je voulais son bonheur sur et hors du terrain. C’est un tel guer­rier que je savais qu’il n’abandonnerait pas. » Signé Judy Murray, sa maman.