AccueilLe blog de la rédac’Pour Benoit Paire, cela doit être l’enfer

Pour Benoit Paire, cela doit être l’enfer

-

Il y a fina­le­ment des destins auxquels on est pas forcé­ment préparé. 

Celui de Benoit Paire est plutôt radical sur cet US Open 2020. 

Contrôlé positif au Covid‐19, il est remplacé par Granollers qui avait contracté le virus en Mars. 

Ce contrôle positif vient après un match fantôme pour le compte du 1er tour du tournoi de Cincinnati face à Borna Coric qui avait attrapé le virus sur l’Adria Tour. 

Le Tricolore est main­te­nant retenu dans une chambre pour dix jours avec aucun contact de l’ex­te­rieur et un garde devant sa porte. 

On image l’enfer que vit l’Avignonnais, l’un des joueurs les plus « social » du tour. 

D’ailleurs, Benoit doit accuser le coup car il n’a pas encore posté de réac­tions sur ses divers comptes sur les diffé­rents réseaux sociaux. 

Enfin, connais­sant la sincé­rité du garçon, il est certain qu’il doit culpa­bi­liser alors même que cela aurait pu arriver à un autre joueur et qu’il a respecté les règles strictes de la fameuse bulle.

Sa culpa­bi­lité est lié à l’idée de mettre en « péril » ce tournoi et peut‐être de péna­liser des amis seule­ment pour les avoir côtoyer. 

Il sera donc inté­res­sant dans un certain temps d’avoir son senti­ment et de comprendre comme il a pu passer ce cap..

Enfin, s’il y arrive, car on connait aussi l’émo­ti­vité de ce joueur qui est atta­chant et entier. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force mais aussi sa faiblesse.

Instagram
Twitter