Accueil Le blog de la rédac’ Pour Benoit Paire, cela doit être l’enfer

Pour Benoit Paire, cela doit être l’enfer

-

Il y a fina­le­ment des des­tins aux­quels on est pas for­cé­ment préparé. 

Celui de Benoit Paire est plu­tôt radi­cal sur cet US Open 2020. 

Contrôlé posi­tif au Covid‐19, il est rem­pla­cé par Granollers qui avait contrac­té le virus en Mars. 

Ce contrôle posi­tif vient après un match fan­tôme pour le compte du 1er tour du tour­noi de Cincinnati face à Borna Coric qui avait attra­pé le virus sur l’Adria Tour. 

Le Tricolore est main­te­nant rete­nu dans une chambre pour dix jours avec aucun contact de l’ex­te­rieur et un garde devant sa porte. 

On image l’en­fer que vit l’Avignonnais, l’un des joueurs les plus « social » du tour. 

D’ailleurs, Benoit doit accu­ser le coup car il n’a pas encore pos­té de réac­tions sur ses divers comptes sur les dif­fé­rents réseaux sociaux. 

Enfin, connais­sant la sin­cé­ri­té du gar­çon, il est cer­tain qu’il doit culpa­bi­li­ser alors même que cela aurait pu arri­ver à un autre joueur et qu’il a res­pec­té les règles strictes de la fameuse bulle.

Sa culpa­bi­li­té est lié à l’i­dée de mettre en « péril » ce tour­noi et peut‐être de péna­li­ser des amis seule­ment pour les avoir côtoyer. 

Il sera donc inté­res­sant dans un cer­tain temps d’a­voir son sen­ti­ment et de com­prendre comme il a pu pas­ser ce cap..

Enfin, s’il y arrive, car on connait aus­si l’é­mo­ti­vi­té de ce joueur qui est atta­chant et entier. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force mais aus­si sa faiblesse.

Instagram
Twitter