AccueilWTAPour l’ins­tant, Serena Williams préfère le jambon à la Knack

Pour l’instant, Serena Williams préfère le jambon à la Knack

-

Hier (mercredi), lors de son 1000e match sur le circuit, Serena s’est inclinée sur l’ocre romaine face à la talen­tueuse Nadia Podoroska, demi‐finaliste à Roland Garros en octobre. 

Cette défaite n’a rien de désho­no­rant pour l’Américaine mais elle n’était pas vrai­ment prévue dans son programme de prépa­ra­tion pour RG où elle n’a remporté que trois fois le trophée (2002, 2013 et 2015). 

Du coup, lors­qu’elle a évoqué l’idée d’avoir encore besoin de matchs, les orga­ni­sa­teurs du tournoi de Parme (du 16 au 22 mai) ont annoncé lui accorder une invi­ta­tion tout comme pour sa sœur Venus.

Maintenant, la vraie ques­tion est de savoir si Serena pourra peut‐être prolonger encore davan­tage sa prépa­ra­tion suivant sa perfor­mance au pays du jambon cru. 

On sait déjà que Denis Naegelen se ferait un plaisir d’ac­cueillir comme il se doit la star améri­caine à Strasbourg, le tournoi étant programmé la semaine précé­dant le Grand Chelem parisien.

Denis sait d’ailleurs comment s’y prendre. Quand il est arrivé aux commandes du tournoi stras­bour­geois, il était venu avec un cadeau de bien­venue plutôt « terri­fiant », une certaine Maria Sharapova. 

Instagram
Twitter