AccueilLe blog de la rédac’Précisions fede­riennes

Précisions federiennes

-

Fatigant, irri­tant, insulté, le site WLT/GC se devait de préciser en quelques points une pensée que visi­ble­ment certains se refusent à comprendre.
Roger Federer est un cham­pion que nous respec­tons plus que tout, cham­pion qui d’ailleurs continue à nous émer­veiller. Pour preuve mardi dernier l’ar­rivée du rédac­teur en chef en salle de presse : « Putain, je suis allé voir l’en­trai­ne­ment de Roger, quel coup droit ! quand il démarre son geste, ça va à 10.000, quelle pureté ! c’est toujours aussi bluf­fant, j’en reviens pas, qu’est‐ce qu’il envoie ! ». Inutile donc d’en rajouter, mais très utile de prendre la plume, non pas pour faire des excuses mais pour vous rassurer. On espère tous ici que Roger batte le record de Pete, on espère tous que Roger reste dans la course, on espère tous qu’il continue à marquer l’his­toire, et on est tous persuadé que c’est possible. Le texte paru ce samedi ne disait que cela et il est étrange que ces « fans » y voient une attaque person­nelle. Nous nous sommes contentés de relater des faits, de vous donner nos impres­sions, et c’est bien pour cela que l’on s’ef­force d’aller le plus souvent possible au bord des courts. Il n’en demeure pas moins que Federer est une énigme, une énigme dont la solu­tion est complexe. Pour nous, cela passe pas une petite révo­lu­tion, on se trompe peut‐être. En tout cas, remettre en cause un mode de fonc­tion­ne­ment qui démontre ses limites est tout à fait logique et ce même comme si nous l’avait confié Christian Despont : « Roger est intou­chable ». Les réac­tions déme­su­rées de ces fans confirment l’ana­lyse de celui que l’on consi­dère comme une des plumes les plus précieuses du tennis fran­co­phone, mais ce n’est pas pour cela que l’on va se taire. Au contraire, tout cela est vrai­ment motivant !

Article précé­dentThomas Drouet un ‑4/6 heureux
Article suivantSacré Rafa
Instagram
Twitter