AccueilATPRevoir Gaston Gaudio en revers, c’est se souvenir de Roland‐Garros 2004…

Revoir Gaston Gaudio en revers, c’est se souvenir de Roland‐Garros 2004…

-

À l’heure où l’on parle de santé mentale, il est logique peut‐être de revenir sur la finale de Roland‐Garros en 2004 d’au­tant que ce duel a été le coup fatal pour les deux protagonistes. 

Après cette défaite, Guillermo Coria est tombé en dépres­sion et n’a jamais retrouvé l’envie. Gaston Gaudio a d’abord surfé sur la vague avant, lui aussi, de perdre pied.

Il faut dire que l’on avait appris à ces deux joueurs très émotifs de contenir leurs émotions, un choix qui les obli­geaient sur chaque coup à aller presque contre leur nature. Du coup, quand cette « méthode » les a défi­ni­ti­ve­ment rongée de l’in­té­rieur et que les résul­tats n’étaient plus au rendez‐vous, ils ont carré­ment explosé en vol.

Revoir donc Gaston faire un revers dans le cadre du tour préli­mi­naire de la Coupe Davis en tant que capi­taine de l’équipe d’Argentine, c’est donc forcé­ment se rappeler de ce drame, se rappeler que le tennis peut aussi « détruire » notre cerveau.

Instagram
Twitter