Accueil Le blog de la rédac' Richard, la croix, la coke, et la bannière

Richard, la croix, la coke, et la bannière

-

Il ne manquait plus que ça. Après le génie génial, le jeune homme surdoué, et les rumeurs exécrables circulant autour de lui, voila qu’en ce samedi post-armistice, l’on apprend que Richard Gasquet a été contrôlé positif à la cocaïne sur le tournoi de Miami. Selon son père : « Il serait tombé des nues ». Vont suivre rapidement le communiqué officiel du Team Lagadère, de la DTN, et des éditos en tout genre.
Vont suivre aussi les quolibets officiels pour ceux qui aiment jouer avec les mots : « Va snifer, Richard ! » « Vise les lignes, Richard !  » « Evite le Coke Cola » etc, etc. Vont suivre aussi les tabloïds, les excuses, les confidences, les yeux qui pleurent, vont suivre les photos volées et les actions de lobbying pour éviter que la carrière du Français ne reprenne que dans deux ans, autant dire une éternité. Vont suivre aussi l’annulation de quelques campagnes du Crocodile Lacoste, ça c’est pour la partie émergée de l’iceberg

Quand à la déflagration dans les clubs, chez les passionnés, on n’ose pas y penser, mais elle risque d’être énorme. Votre serviteur pourra très vite l’évaluer puisque il sera sur les courts ce dimanche pour défendre les couleurs de son club.

Alors que dire ? Que faire ? Se taire ?

On peut d’abord souligner que malgré ses efforts soutenus de communication, le Team Lagardère n’assure finalement pas un « cake », ni sur les courts, ni en dehors. Que cette structure qui se vante de posséder tous les outils technologiques du dernier cri frise le ridicule dans cette affaire. Que la « cocaïne » aime le tennis si l’on en juge par les autres cas comme celui très connu de Martina Hingis, Mats Wilander et celui moins officiel d’une championne belge.
Enfin concernant Richard Gasquet, on peut juste souligner qu’il continue à défrayer la chronique ou selon d’autres spécialistes à faire l’apprentissage de la vie, de sa vie. Consommer de la cocaïne est un « choix » tout à fait personnel, d’autres personnalités l’ont déjà fait, le seul souci, et il est de taille : Richard Gasquet est un sportif, pas une star de ciné. Richard Gasquet a un devoir d’exemplarité.
On peut tout pardonner à cet enfant. Ses parents trop présents, ses sponsors qui le gavent, ses résultats en dent de scie. Lui qui ne parvenait pas à supporter une pression trop importante, à assumer son rôle, va devoir faire preuve d’un mental extravagant pour sortir de cette épreuve. S’il y parvient, il en ressortira peut-être encore plus fort, autrement il se peut aussi qu’il lâche définitivement ce sport nommé tennis, « un sport à la con » comme il l’avait maladroitement expliqué dernièrement lors d’une interview mémorable au quotidien l’Equipe.

Instagram
Twitter