AccueilLe blog de la rédac'Simon rend hommage à WLT, et donne les clés à Fernando

Simon rend hommage à WLT, et donne les clés à Fernando

-

Avant que nous prenions des mesures concer­nant des lecteurs irres­pec­tueux qui squattent Welovetennis et nous le ferons à la sortie de cette quin­zaine austra­lienne, c’est avec un certain plaisir que nous avons lu les décla­ra­tions de Gilles Simon ce matin dans notre quoti­dien préféré. Difficile de mieux résumer les points forts de Rafael Nadal qui devrait rejoindre rapi­de­ment son grand ami Roger Federer

« Rien à dire. Il sort ce service parfait et puis, boum, un gros coup droit tant qu’il y est. En fait c’est toute l’his­toire du match : dans les moments chauds, Rafa a été bien meilleur que moi. Prenez ma balle de 5–3 au 3ème set. Il m’a fait quoi Rafa là‐dessus ? Ben, un coup droit sur la ligne ! C’est marrant comme les Federer, Nadal ou Djokovic touchent les lignes plus que nous autres sur les balles de break. Et ça, c’est pas de la chance. Nous, on peut toujours créer un exploit de temps en temps, mais je ne dis que nous sommes encore LOIN de ces types. Je ne crois pas l’avoir fait véri­ta­ble­ment douter. Dans les deux derniers sets, il y a eu match, ça c’est certain. Mais pas au point de lui faire mal. Il a été plus fort que moi cette fois‐ci. J’ai très bien attaqué mais hélas, dans les moments tendus, je suis retombé dans mon atten­tisme. Et là Nadal m’a planté. Lui, il n’y a pas un point où il n’est pas à fond. Pas un ! Mentalement ça demande des efforts de dingue. Je n’ai pas été capable de les faire. Cela confirme ce que je pensais : pour le battre, un bon match, ce n’est pas suffi­sant. Il en faut un très bon. Chaque fois que je le rencontre, je le trouve de plus en plus fort »
Fernando tu sais ce qu’il te reste à faire !