AccueilLe blog de la rédac'Soderling, palme d'or du funky tennis

Soderling, palme d’or du funky tennis

-

S’il y a un joueur qui fait l’una­ni­mité contre lui chez les joueurs, chez les orga­ni­sa­teurs, et aussi chez les spec­ta­teurs, c’est bien Soderling. Son compor­te­ment en demi‐finale ainsi que ses confé­rences de presse, confirme donc que le suédois est un formi­dable cham­pion, fair play, amusant, drôle, et effi­cace. Et on ne dit pas cela parce qu’il a battu en demi‐finale Gilles Simon en trois manches (5–7, 6–3, 6–3).

Article précédentSoderling tombe Simon
Article suivantBenneteau la voulait !
Instagram
Twitter