Accueil Le blog de la rédac' Thiem, l’inévitable ascension

Thiem, l’inévitable ascension

-

Dans le cadre du numéro 73 de Welovetennis Magazine, chaque membre de la rédaction a rédigé son coup de coeur de l’année.

« Je lui souhaite réellement de gagner des tournois du Grand Chelem, car c’est quelqu’un de bien. Nous avons tous deux cette capacité à jouer chaque point comme si c’était le dernier, en match ou à l’entraînement. » Si Rafael Nadal s’identifie autant à l’Autrichien, c’est parce qu’il voit en lui un alter ego, un travailleur acharné. Des efforts reconnus par le Majorquin et récompensés par une année riche en premières. Premier Masters 1000 remporté sur le ciment californien d’Indian Wells. Premiers trophées soulevés à domicile, à Kitzbühel et Vienne, accomplissements ô combien importants pour le natif de Wiener Neustadt. Ajoutez à cela une finale à Roland-Garros et au Masters de Londres, et vous obtenez le meilleur joueur de l’année, derrière les trois monstres que l’on sait.

De par sa rigueur, son acharnement et sa détermination, l’Autrichien semble définitivement vacciné contre les mauvais crus, à l’image de celui d’Alexander Zverev cette saison. Plus effrayant encore pour ses adversaires, son classement final au regard de ses prestations dans les tournois du Grand Chelem. Amoindri par des soucis physiques lors des deux Majeurs disputés sur dur, le protégé de Nicolas Massu n’a pu faire mieux qu’un deuxième tour à l’Open d’Australie, avant deux sorties d’entrée à Wimbledon et à l’US Open. Autant dire que si Dominic Thiem règle la mire dans ces grands rendez-vous, il pourrait vivre de nouveaux moments de bonheur inédits dès 2020…

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook