AccueilLe blog de la rédac'Tsitsipas, allô ! maman, bobo, attention au syndrome Lendl...

Tsitsipas, allô ! maman, bobo, attention au syndrome Lendl…

-

Tous les amou­reux du tennis d’un certain âge connaissent la fable de la « poule mouillée », l’in­sulte énoncée par Jimmy Connors à l’en­contre d’Ivan Lendl. 

Comme l’a expliqué plus tard dans certaines inter­views Yannick Noah, Lendl était le joueur le plus détesté du circuit, personne ne plai­san­tait avec lui et il avait aussi la fâcheuse habi­tude d’al­lumer son adver­saire à la volée même si cela n’était pas l’op­tion la plus logique. 

Ce samedi, dépité mais aussi effrayé par ce que lui propo­sait émotion­nel­le­ment Nick Kyrgios, Stefanos est parti en vrille comme un enfant à qui on venait de piquer un jouet. Il n’a pas hésite lui aussi à viser Nick quand celui‐ci avait décidé de conclure au filet.

C’est très éton­nant qu’à ce niveau le Grec ne soit pas préparé menta­le­ment pour ce type de match surtout en face de Kyrgios qui utilise tous les arti­fices pour désta­bi­liser son adver­saire, notam­ment quand il se sent en danger. 

Attention donc au syndrome Lendl pour Stefanos, un syndrome qui peu conduire au « néant », à moins d’un miracle. Celui pour Ivan s’est produit en 1984 face à McEnroe en finale de Roland‐Garros, on espère un départ iden­tique à notre gentil « Tsitsi ».