AccueilLe blog de la rédac’Zverev, le syndrome de la double‐faute n’est plus acceptable

Zverev, le syndrome de la double‐faute n’est plus acceptable

-

Comme il l’a expliqué en confé­rence de presse, c’est peut‐être son plus mauvais match depuis la reprise du tennis. Dépité, Sacha n’a même pas voulu épilo­guer sur son service en parti­cu­lier consi­dé­rant que rien n’était en place hier soir. 

Cependant, on ne peut accepter cette porte de sortie car il est évident que Sacha a un vrai souci sur sa remise en jeu alors que tech­ni­que­ment il n’y a pas grande chose à dire mise à part qu’il doit être le joueur qui lance la balle le plus haut du circuit. 

Et quand ça descend, cela peut aller très très vite. Le service de Zverev devrait donc être une arme et non une faiblesse surtout quand il s’agit de faire une 2ème balle. 

Il est rare à ce niveau qu’un cham­pion soit aussi défi­cient dans un secteur aussi impor­tant du jeu. On vous laisse imaginer la tour­nure du duel hier si Zverev n’avait pas commis ses sept double‐fautes. 

Cela doit donc être un vrai axe de travail. 

Peut‐être faut‐il prendre des conseils auprès des meilleurs dans ce domaine ce qui n’est pas vrai­ment le cas de son actuel coach David Ferrer. On pense à Boris Becker ou Michael Stich par exemple, mais il y a beau­coup d’autres candi­dats suscep­tibles de remplir ce rôle. C’est sûre­ment la solu­tion, car pour le reste, Zverev a tout pour devenir un immense joueur. 

Instagram
Twitter