AccueilM1000 - CanadaLes 10 conseils maison

Les 10 conseils maison

-

Les Québecois savent rece­voir. Pour le premier Masters 1000 de l’été, la presse cana­dienne a mis en exergue les meilleures façons de profiter plei­ne­ment des joies de la Rogers Cup à Montréal. En 10 conseils fait maison, les fans de tennis seront comme des petits pois­sons dans l’eau lors de l’évé­ne­ment présidé par Eugène Lapierre.

Flânez à l’entraînement

À l’en­traî­ne­ment, les joueurs se trans­forment en métro­nomes. Un spec­tacle agréable mais ô combien complexant pour un joueur du dimanche. Avec un peu de chance, vous obtien­drez quelques auto­graphes après une séance d’en­traî­ne­ment. Le clas­sique : faire signer les joueurs sur une balle de tennis géante.

Appréciez la proxi­mité des courts secondaires

La proxi­mité des terrains secon­daires permet d’ap­pré­cier davan­tage le spec­tacle. Soit, les « inconnus » qui s’y produisent n’ont pas la noto­riété des Federer, Nadal et Djokovic, mais ils sont classés dans le top 50 et sont les têtes d’af­fiche de bien des tour­nois à travers le monde.

Encouragez les cousins

La France compte dix joueurs dans le top 100. C’est dix de plus que le Canada. Les cousins n’ont jamais gagné la Coupe Rogers en simple masculin, mais ils ont toujours obtenu la faveur du public mont­réa­lais. Les trois meilleurs joueurs fran­çais – Jo‐Wilfried Tsonga, Gilles Simon et Gaël Monfils – feront leurs débuts à Montréal.

Différenciez les jumeaux du double

À la télé, le double est sopo­ri­fique. En personne, le spec­tacle est nette­ment plus inté­res­sant. En plus, les deux meilleurs joueurs au monde sont jumeaux (évidem­ment!). Comment les diffé­ren­cier ? Mike Bryan est droi­tier et Bob Bryan est gaucher.

Laissez‐vous surprendre par les qualifications

Les quali­fi­ca­tions ne sont pas aussi rele­vées qu’une finale de Grand Chelem, mais on y trouve un heureux mélange de vété­rans sur la pente descen­dante et de jeunes recrues ambi­tieuses. En prime, les meilleurs joueurs au monde s’en­traînent juste à côté sur les terrains secon­daires. Un dernier détail : c’est gratuit.

N’oubliez pas crème solaire et parapluie

Vous voulez vous rappeler de votre séjour à la Coupe Rogers pour le coup droit de Nadal, pas pour votre coup de soleil. Le para­pluie est aussi de mise pour ne pas se faire prendre par Dame Nature.

Finissez (ou commencez) votre journée sur le terrain numéro un

Les déten­teurs de billets de jour peuvent étirer leur séance en soirée sur le court numéro un (Banque Nationale), alors que déten­teurs de billets de soirée peuvent commencer leur séance à 17h30 sur le court numéro un. Seulement valide pour les billets de niveau 300.

Choisissez le mercredi matin
La meilleure séance de la Coupe Rogers ? Le mercredi durant le jour. Vous êtes assuré de voir l’un des deux meilleurs joueurs du tournoi – l’autre jouera en soirée -, vous avez accès à un maximum de matchs et vous pouvez finir la soirée sur le court numéro un.


Découvrez les talents cachés de nos vedettes

On est loin du calibre de jeu de Federer et Nadal, mais l’idée est sympa­thique. Au nombre des vedettes qui se prêtent à l’exer­cice cette année : les humo­ristes Martin Petit, Cathy Gauthier et Jean‐Thomas Jobin, les anima­teurs Sébastien Benoit et Virginie Coosa, ainsi que la porte‐parole du tournoi, la chan­teuse Ariane Moffat.

Admirez la Tour

Le meilleur serveur du circuit est le Croate Ivo Karlovic, surnommé la Tour en raison de ses 6 pieds 10 pouces. Son service est dévas­ta­teur mais le reste de son arsenal n’im­pres­sionne personne. Restez seule­ment une manche à l’ombre de la Tour, sinon vous aurez mal à la tête avec tous ces as.