Murray en patron

-

Andy Murray n’a connu aucun problème pour se défaire de Radek Stepanek, battu 6–4, 6–1. Le numéro 2 mondial s’est débar­rassé du Tchèque en 1h16. Il rencon­trera Julien Benneteau pour une place dans le dernier carré du Masters 1000 de l’Ohio.

Article précédentBenneteau opportuniste
Article suivantLe réveil de Simon ?