AccueilM1000 - Paris-BercyDu simple au double

Du simple au double

-

Gilles Simon et Gaël Monfils sont quali­fiés pour le deuxième tour du tournoi de double de Paris‐Bercy, après leur victoire sur la paire Damm/Stepanek (6–1, 2–6, 10–8).
Au‐delà de ce succès, le double semble devoir jouer un rôle prépon­dé­rant dans les mois qui viennent. 

C’est tout douce­ment, sans faire grand bruit, que l’af­faire semble se dérouler. Et pour­tant, c’est du coin de l’oeil qu’il faudra suivre le tournoi de double à Bercy. Lors du tournoi de Lyon, nous avons pu converser avec plusieurs joueurs Français (Tsonga, Simon, Gasquet, Llodra) et il est un fait avéré que chacun a dans un coin de sa tête la Coupe Davis, qui oppo­sera en Mars prochain la France à la République Tchèque. Normal, me direz‐vous. Mais les conver­sa­tions que nous avons pu avoir avec les joueurs semblent indi­quer que la ques­tion du double pour­rait déter­miner la compo­si­tion de l’équipe de France début mars 2009.

Il s’agit pour la jeune géné­ra­tion de s’ins­taller dura­ble­ment et surtout ensemble dans le paysage tennis­tique fran­çais. Pour cela, Guy Forget devra faire des choix, qui ne sont aujourd’hui pas à l’ordre du jour. Mais la perfor­mance des uns et des autres, et parti­cu­liè­re­ment en double, qui constitue quelque part la clé de voute de l’équipe de France de Coupe Davis, sera épiée, analysée et jugée.

Un indice qui montre l’im­por­tance de ces rendez‐vous : Gilles Simon, en course pour le Masters et engagé dans une série infer­nale de matches mara­thon, parti­cipe au tournoi de double avec son « pote » LaMonf.