AccueilM1000 - Paris-BercyLes choses sérieuses débutent

Les choses sérieuses débutent

-

Ce mardi voit l’en­trée en lice de nombreux Français à Bercy, comme Gaël Monfils, Josselin Ouann, MArc Gicquel ou Florent Serra. Novak Djokovic et Andy Roddick tente­ront égale­ment de passer le cap du premier tour.

Comme le titre l’in­dique : « les choses sérieuses débutent » aujourd’hui. L’avantage avec les Masters Series, c’est que dès le premier tour (le second pour les têtes de série), les affiches sont déjà très alléchantes. 

Ainsi, Novak Djokovic, n°3 mondial et auteur d’une bonne saison qui laisse toute­fois un senti­ment bizarre, tentera de se quali­fier aux dépens du solide Russe Dmitry Tursunov. C’est que Novak ne semble pas en grande forme en ce moment, même si avec le Serbe, on ne peut jamais savoir à l’avance de quoi il est capable. Vainqueur en Australie, puis à Indian Wells, Rome, et médaillé de bronze à Pékin, le n°3 mondial a surtout montré certaines limites quant à sa capa­cité de prendre le fauteuil de n°2 ou n°3 mondial. Ses confron­ta­tions directes avec ses rivaux en attestent : 7–2 contre Federer, dont un 2–1 pour la saison 2008, et un 10–4 face à Rafael Nadal, dont un 4–2 cette année. Pour montrer qu’il est réel­le­ment l’égal de ses deux leaders au clas­se­ment ATP, Novak doit les battre. Et pour ça, il doit atteindre le dernier carré du tournoi à Paris.

Andy Roddick, que tout le monde annonce forfait pour Shanghai a para­doxa­le­ment l’op­por­tu­nité de confirmer sa place en Chine. Une victoire face à Feliciano LOpez lui assu­re­rait une place dans les huit meilleurs joueurs de la saison.

Côté trico­lore, Marc Gicquel, face à Stepanek, Florent Serra face à Canas et Josselin Ouanna face à Robin Soderling tente­ront de prolonger d’un tour la belle aven­ture pari­sienne. Pour Gaël Monfils, nouvel­le­ment arrivé chez Prince, l’enjeu est impor­tant. Il est tête de série, donc favori face à un Juan Monaco qui impres­sionne en indoor, entre son bon match à Lyon face à Gilles Simon et sa victoire d’hier sur Marat Safin. Si la terre battue reste la surface idéale pour l’Argentin, il faudra à Gaël beau­coup de soli­dité pour espérer atteindre le troi­sième tour et y affronter (peut‐être !) Rafael Nadal.

Article précédentF.Lopez attend Roddick
Article suivantDu simple au double