Accueil M1000-Rome Les têtes de série tombent. Federer explique...

Les têtes de série tombent. Federer explique…

-

Roger Federer  : «  Nous sommes toujours au début de la saison sur terre. Les Masters 1000 sont des tournois difficiles. Particulièrement pour les têtes de série, comme cela a été le cas pour moi aujourd’hui. Je n’avais pas encore joué ici cette semaine. Certains pensent certainement que nous avons un avantage en étant exempt de premier tour. Mais en même, c’est toujours difficile. Les autres mecs arrivent en ayant au moins déjà un match dans les jambes, et ils sont prêts. C’est le danger. J’imagine que chacune des têtes de série qui a été éliminée aujourd’hui l’a été pour des raisons différentes. Davydenko 7 revient de blessure, donc il doit retrouver la forme. Ça, c’est assez normal. Ferrer 11 enchaîne après une semaine éprouvante à Barcelone (où il était finaliste, ndlr). Il a déjà lutté ici l’an passé, puisqu’il s’était incliné face à Stepanek, avant que je ne perde moi même contre ce même Stepanek. Peut-être qu’il y a un petit truc qui cloche avec la terre, un truc qu’il n’aime pas. Peut-être que c’est un peu trop rapide pour lui, après avoir été un peu trop lent l’an passé… Murray 4 a fait un super match…. Mais Monaco également. Bref, voilà certaines raisons pour lesquelles, à mon avis, ces têtes de série ont été sorties aujourd’hui. Le tableau est difficile. Sur terre, il y a tout un tas de joueurs qui nous mènent la vie dure à nous, têtes de série. Je suis donc content d’avoir été épargné ! (sourire)… »

En direct de Rome

Instagram
Twitter