Accueil M1000-Rome Robredo : "Limite du patinage..."

Robredo : « Limite du patinage… »

-

Tommy Robredo déclarait après sa victoire sur Marat Safin (2/6  ; 7/6  ; 6/2)  : « Normalement, quand tu vois que ton adversaire mène 6/2, 4/1, 30-0, et s’apprête à servir pour le gain de la rencontre… Bon… C’est quasiment plié. Mais là, Marat m’a laissé l’opportunité de le breaker, s’est mis à faire des fautes. De mon côté, j’étais plus en réussite. A 5 partout, c’est encore assez serré. Lorsque j’empoche cette 2e manche au tie-break, je sens que le match tourne dans mon sens. Je me dis « Là, c’est à toi ». Je sais que si je suis solide mentalement, j’ai ma chance. D’un point de vue psychologique, la situation peut tourner à mon avantage, car Marat risque de ne plus être aussi fort qu’au début. Je le connais depuis un certain nombre d’années, et, quand il se retrouve dans ce genre de situation, s’il « dégoupille », compliqué pour lui de maintenir son niveau de jeu. A partir du moment où je l’ai breaké, les choses ont été plus faciles pour moi, c’est vrai. Mais je trouve que ce match était un beau combat. »
L’Espagnol, qui retrouvera au 2e tour Philipp Kohlschreiber (tombeur aujourd’hui du local de l’étape Simone Bolelli dans un match à la configuration similaire), n’a pas manqué de faire remarquer que les éléments n’avaient pas franchement aidé…  : « Les conditions étaient… désastreuses ! ! ! C’était limite du patinage, la semelle n’avait plus aucune adhérence. Marat est tombé, je suis tombé moi aussi. Normalement, impossible de jouer dans ces conditions. Mais même si c’était extrêmement difficile, nous devions terminer ce match, nous l’avons fait. »

En direct de Rome

Instagram
Twitter