Accueil Masters Madrid Masters 1000 de Madrid, du lourd pour un tirage au sort

Masters 1000 de Madrid, du lourd pour un tirage au sort

-

Le tirage du Masters 1000 de Madrid a été effectué. Les 9 meilleurs joueurs mondiaux sont présents, Gaël Monfils étant le seul à être forfait. Dans le clan français, l’absence de Richard Gasquet , à la dernière minute, est également à déplorer. Dans le cas où les principaux favoris feraient tous honneur à leur rang, l’on pourrait retrouver, en quarts de finale, les oppositions suivantes : Nadal – Verdasco ; Djokovic – Simon ; Del Potro – Murray ; Roddick – Federer.

Cependant, rien n’est moins sûr. Si l’horizon de Rafael Nadal semble assez dégagé, avec, comme principales menaces dans sa partie de tableau, l’inconstant espoir croate Marin Cilic, celui de Fernando Verdasco est un peu plus couvert. Fer pourrait avoir à s’employer contre 4 de ses compatriotes… David Ferrer, finaliste à Barcelone, Feliciano Lopez, son partenaire de double, Juan Monaco, spécialiste de la surface, et Juan-Carlos Ferrero, récemment titré à Casablanca.

Tranquille pour Djokovic et Federer

A l’instar de Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer devraient eux aussi s’en sortir durant les premiers tours. Les adversaires les plus dangereux du Serbe avant les quarts de finale sont Radek Stepanek ou Andreas Seppi. Quant au numéro 2 mondial, c’est son quart de tableau dans son entier qui est entièrement abordable, avec peu de vrais spécialistes de la terre battue et, en têtes de série, Roddick, Blake et Davydenko. Des trois, seul ce dernier semble en mesure de lui poser problème. Et encore… Le Suisse mène 12-0 dans ses confrontations contre le Russe.

Murray et Del Potro devront s’employer

Pour Juan Martin Del Potro et Andy Murray, la tâche sera probablement un peu plus compliquée. Del Potro, pas encore véritablement convaincant sur terre, pourrait affronter Jose Acasuso, dont 78 % des victoires en carrière l’ont été sur cette surface, ou Stanislas Wawrinka, demi-finaliste à Monte-Carlo. Pour ce qui est de l’Ecossais, bientôt numéro 3 mondial, il pourrait avoir la lourde tâche de défier Tommy Robredo. L’Espagnol a déjà remporté deux titres sur terre, cette saison, et mène 2-1 dans les confrontations directes, tandis que le ratio victoires-défaites en carrière de Murray sur la surface reste négatif, bloqué à 14 succès pour 16 échecs. Andy Murray est tenant du titre à Madrid, mais les données sont faussées, le tournoi ayant changé de surface entre temps.

Trois Français dans la même partie de tableau

Pour finir, petit focus sur les Français. Est-ce un bien ou un mal, toujours est-il que trois de nos six représentants se retrouvent dans le même huitième de tableau. Paul-Henri Mathieu, s’il parvenait à se défaire d’un qualifié au premier tour, irait à la rencontre de Gilles Simon. Les duels entre Paulo et Gillou ont tous, jusqu’à maintenant, penchés en faveur du premier, avec 3 victoires à 0 pour celui-ci. Le troisième larron de cette partie de tableau n’est autre que Jo-Wilfried Tsonga. Jo aura un premier tour négociable face à Marat Safin, un joueur qu’il n’a jamais affronté. L’ex-numéro un mondial fait sa tournée d’adieu, mais celle-ci ressemble plus à un chemin de croix, puisqu’il n’a pas dépassé le deuxième tour d’un tournoi depuis l’Open d’Australie. Tsonga pourrait donc retrouver Gilles Simon en huitièmes de finale, si la logique était respectée. Attention néanmoins à Ivan Ljubicic, probable adversaire au deuxième tour et qui semble retrouver un second souffle depuis quelques semaines.

Tirage relativement difficile pour Chardy, Serra et Benneteau

Trois autres Français sont présents dans le tableau principal, et non les moins intéressants. Jérémy Chardy, 40ème à l’ATP, auteur d’un très bon début de saison, actuellement en demi-finale à Munich après avoir sorti la tête de série numéro 2, Marin Cilic, n’a pas bénéficié d’un tirage facile en la personne de José Acasuso. L’Argentin a été deux fois demi-finaliste sur terre cette saison, à Buenos Aires et Acapulco. Florent Serra, finaliste à Casablanca et quart de finaliste cette semaine à Estoril aura un premier tour à sa portée contre Rainer Schuettler, avant un possible deuxième contre Davydenko. Enfin, Julien Benneteau, en petite forme actuellement, devra être au meilleur de son jeu pour espérer quelque chose face à Ivo Karlovic.

Les rencontres intéressantes de ce premier tour : TsongaSafin, Feliciano LopezJuan Monaco, Jérémy ChardyJose Acasuso, Robin SöderlingIgor Andreev.

Article précédentGasquet encore forfait
Article suivantDes surprises en Bavière
Instagram
Twitter