Accueil Masters Madrid Wawrinka : "Chardy a du potentiel"

Wawrinka : « Chardy a du potentiel »

-

Tombeur de Jérémy Chardy au deuxième tour, Stanislas Wawrinka poursuit son bonhomme de chemin dans ce Masters 1000 de Madrid. Prochain adversaire du Suisse : Juan Martin Del Potro.

Le match
C’était un match difficile. Pas évident de jouer sur ce court face à Jérémy Chardy. On était dans des filières courtes, alors que j’aime bien quand ça dure un peu plus longtemps, j’aime pouvoir m’appuyer sur mes coups. L’important aujourd’hui était de rester très concentré, et ne pas se perdre sur de la frustration engendrée par les faux rebonds et cie. Je suis content de l’avoir emporté en deux manches. Pour moi, c’est un très bon résultat, car avec des terrains aussi mauvais, compliqué de rester concentré à 100 % sur son tennis…

Jérémy Chardy
Il joue très bien, très vite. N’a pas le même jeu que les joueurs de terre : il essaye de gagner le point très vite. Il a un jeu très risqué, et dans de telles conditions, ce n’est pas évident : si tout passe, ce n’est pas facile. Il est plus confiant que l’an passé. A Roland, en 2008, il fait un très gros tournoi, n’est pas loin de battre Almagro. Cette saison, il a d’ailleurs déjà une finale, en Afrique du Sud. C’est un très bon joueur, qui a beaucoup de potentiel, et le prouve déjà : il a battu de très bons mecs.

La clé face à Del Potro
Mieux débuter ! (sourire) J’ai confiance en mon jeu. Les conditions sont ok. Si j’arrive à bien servir comme aujourd’hui, c’est un plus. Le tenir physiquement, et surtout mentalement. Il a beaucoup progressé ces 6-8 derniers mois, a un très bon service. Je dirais que c’est un métronome du fond, il a son rythme et fait très peu de faute : le but est donc de casser son rythme, pour l’agresser. Mais ce n’est pas évident… Je m’attends à un match difficile. Même si je perds en 3 sets face à lui à Rome, je suis très content de le rejouer rapidement. Je me réjouis d’essayer d’avoir une revanche.

La Caja Magica
Je n’ai jamais joué sur une terre battue aussi mauvaise. C’est les pires terrains que j’ai jamais vus !

Hâte de retrouver Roland ?

C’est sûr ! Il n’y a pas mieux que les terre battue de Roland Garros.

En direct de Madrid

Article précédentVenus dépitée
Article suivantJuste 3 pour Rafa