AccueilMasters Monte CarloTsonga en patron !

Tsonga en patron !

-

Jo‐Wilfried Tsonga a réussi son entrée en lice à Monte Carlo. Pour son premier match sur terre battue de la saison, le Français a sorti Nicolas Almagro, 34ème joueur mondial en deux manches (7/6 75).

Jo‐Wilfried Tsonga voulait du temps de jeu sur terre, il a été servi. Opposé à un spécia­liste de la surface en la personne de Nicolas Almagro, le Français a passé plus de 2h sur le court à limer la balle, lifter en diago­nale coup droit puis en diago­nale revers, tenter des amor­ties, frapper dans le contre pied, bref tout l’apa­nage du jeu sur terre battue. 

Les deux hommes débutent le match pied au plan­cher. Si l’Espagnol se montre légè­re­ment domi­na­teur, Jo s’ac­croche et refuse de céder. Il sauve en tout et pour tout 7 balles de break sur ses deux premiers jeux de service ! Toujours est‐il que les jeux sont longs, durs et surtout disputés. Pas moins de 34 minutes auront été néces­saires aux deux hommes pour arriver à 2–2. L’Espagnol et le Français disputent un vrai match de terre, fait de grosses frappes lourdes dans la diago­nale suivies de puis­santes attaques souvent déco­chées long de ligne. Les deux hommes se neutra­lisent jusqu’au tie‐break, que le Français remporte 7 points à 5.

Si l’Ibérique semble accuser le coup en début de seconde manche, il ne lâche rien. Breaké à 5–3, Almagro se bat et recolle à 5 partout. Mais le Français ne panique pas, gagne son jeu de service et profite des quelques fautes de son adver­saire pour remporter la manche 75, et le match par la même occasion. 

Face à un premier adver­saire redou­table, Jo‐Wilfried Tsonga a montré de très belles choses. Que ce soit grâce à son service lifté très effi­cace, son punch de coup droit, sa construc­tion de points ou sa très bonne longueur de balle, le Manceau a réussi à neutra­liser un spécia­liste de la surface. Au prochain tour, il aura l’oc­ca­sion de s’éta­lonner face à un autre maître de l’ocre, l’Espagnol Juan Carlos Ferrero, si toute­fois ce dernier parvient à se défaire de l’Allemand Benjamin Becker demain.

Article précé­dentMontanes domine Baghdatis
Article suivantTsonga dompte Almagro
Instagram
Twitter