Moselle Open
Un nouveau Paire est arrivé ?



Crédit photo : Arnaud Briand

Même s'il avait précisé avant la finale que c'était du 50/50, Benoit Paire, qui a versé quelques larmes à la remise des prix, a essayé de se consoler comme il peut en expliquant comment cette semaine pouvait être le point de départ d'une nouvelle dynamique.

Une victoire en cinq finales, le bilan n'est pas positif et le Tricolore en a bien conscience : "J'étais le favori de cette finale mais tout de suite j'ai su que cela allait être difficile. Dès le matin, j'ai ressenti de vives courbatures. C'est logique, elles arrivent souvent deux jours après un gros effort et cela coïncide forcément avec mon duel face à Goffin. Cela me faisait notamment assez mal à la fesse. De ce fait, ma tactique a surtout été de tenir sur mon service pour le pousser à faire un tie-break." Tie-break qui n'aura donc pas eu lieu puisque le Tricolore craquait à 5-5 : "Sur la balle de break, il a un peu de chance car ce fut un long rallye où je devais prendre le dessus mais on ne peut résumer le set à ça. Il m'a beaucoup gêné sur son service et il m'a donné peu de points sur l'ensemble du match. Il était plus fort, il faut juste l'accepter." Paire, philosophe mais déçu, essaye quand même de positiver : "Par le passé à 4-0 dans le second set, j'aurais complètement sombré, là j'ai fait l'effort, je me suis accroché, c'est cela que je veux retenir sur cette finale."

L'approche fraîcheur

Nouvelle attitude et nouvelle approche aussi comme il essaye de le confirmer :"Cette semaine, j'ai compris beaucoup de choses. Les jours de coupure m'ont fait du bien, je ne me suis pas beaucoup entraîné, je suis allé faire des randonnées, et du coup, je suis arrivé frais avec une folle envie de jouer. C'est comme ça, je pense, que je dois gérer les événements." Respirer l'air frais pour être performant sur un court, Benoit Paire innove et persiste : "Avant d'aller à Tokyo, je vais poser la raquette, et je vais aller au soleil, et on verra bien si je suis performant. Dans le cas où je ne le serai pas, je ne vais pas m'obstiner et j'enlèverai quelques étapes à mon calendrier." On l'a compris en cette fin de saison, Benoit Paire est dans une forme de « cool attitude ». C'est peut-être son petit séjour à Genève avec la "Monf" qui lui a donné cette ligne directrice.



On n'est pas joueur de haut-niveau, mais il nous semble qu'au delà de la fraîcheur, l'Avignonnais devrait aussi penser à son physique pour tenir la distance et surtout proposer de l'intensité de façon constante surtout quand il s'agit de prendre le dessus sur des joueurs de son calibre. Ce dimanhe en finale, on veut bien croire à ses "bobos" mais force est de constater qu'il n'y était pas, surtout en terme de combat et de volonté, quoi qu'il dise. Maintenant il est vrai qu'il a été exemplaire alors que sa déception était grande. Alors nouveau Paire ? On va vite le savoir avec les prochaines échéances du calendrier.

Tous les produits de Benoit Paire sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.