AccueilMoselle OpenBoutter : « De quoi être satisfait »

Boutter : « De quoi être satisfait »

-

Le direc­teur du Moselle Open qui a dévoilé sa liste est plutôt content de son plateau et on le comprend. Nous l’avons contacté ce jour pour avoir son senti­ment général sur l’édi­tion du tournoi qui débu­tera le dimanche 15 septembre aux Arènes de Metz. Interview.



Julien, si on regarde la liste des joueurs présents avec Cilic, Goffin, Tsonga, Paire, Basilashvili, Pouille, Verdasco, Hurkacz, Chardy, Herbert, on se dit qu’il va y avoir du spectacle ?

C’est certain que ce plateau est très dense et l’on est assez fier de pouvoir proposer un vain­queur de Grand Chelem à notre public. On le sait, la Laver Cup, placée en même temps que notre tournoi a été un coup dur mais cette année c’était plus facile car elle se déroule en Europe. De toute façon, il faut faire avec. Comme d’ha­bi­tude, ma prio­rité était aussi d’avoir un plateau qui se tienne spor­ti­ve­ment. C’est le cas pour cette édition 2019, car on a tous les styles de joueurs. Je suis aussi content d’ac­cueillir un joueur comme Struff car je n’ou­blie pas que Metz a une vraie logique vis‐à‐vis de sa situa­tion géogra­phique. Un petit coup de coeur aussi pour Jo qui est presque chez lui. Après, j’ai eu quelques sueurs froides car certains joueurs ont pris leur déci­sion plus tard que d’habitude.

Il y a aussi le régional de l’étape, Ugo Humbert ?

Ugo est bien entouré, il est sérieux, il sera l’un des « guest « de ce tournoi car il est le porte drapeau de notre région. Dernièrement, il a confirmé le bien que l’on pensait de lui. Personnellement, je ne suis pas surpris car je sais le travail qu’il fournit à l’en­traî­ne­ment. Ugo n’a pas fini de nous surprendre, c’est évident.

Y‑a‐t‐il des modi­fi­ca­tions que vous allez apporter au tournoi ?

En terme de récep­tifs oui, mais au niveau sportif, on touche à rien. De toute façon, on est toujours obligé d’in­vestir. En dix ans, on a doublé notre budget par deux, et c’est logique car on a toujours envie de faire mieux. Ce qui me rend fier c’est de constater que le Moselle Open a l’un des plateaux les plus attrac­tifs de l’en­semble des ATP 250. Cela, on le doit à notre savoir‐faire, à notre anté­rio­rité, et aussi à notre capa­cité à innover.

Instagram
Twitter