AccueilMoselle OpenLe triptyque de Tsonga

Le triptyque de Tsonga

-

Jo‐Wilfried Tsonga renoue avec la victoire ! Un an après son dernier succès au Masters 1000 de Toronto, le Manceau a retrouvé le chemin de la victoire. Au terme d’une finale qu’il est loin d’avoir dominé, Jo est parvenu à faire la déci­sion contre Gilles Simon en trois manches, 7–6(5) 1–6 6–2, et 2h15 de jeu. JWT s’adjuge son douzième trophée en carrière, rejoi­gnant Gilles Simon et Richard Gasquet à la deuxième place des Tricolores les plus titrés.

Crédit photo : Arnaud Briand

Une finale se gagne. C’est sans doute ce que doit se dire Jo‐Wilfried Tsonga. Impressionnant tout au long de la semaine notam­ment en demi‐finale, le Manceau est loin d’avoir livré son meilleur match. Pendant plus de deux sets, Gilles Simon fait tout mieux. Problème, il ne parvient pas à concré­tiser cet avan­tage au score. Le premier set en est l’illustration parfaite. Le Niçois laisser échapper six balles de break. Pire, au jeu décisif, il mène 5–2 avant que Jo ne sorte trois gros coups droits pour remporter une première manche qui aura été marquée par un déchet incroyable de sa part : 30 fautes directes contre 12 !

Deux bandes fatales…

Mais le numéro 1 fran­çais fait preuve de carac­tère et voit ses efforts récom­pensés. Il profite d’une erreur de juge­ment de JWT sur un passing pour, enfin, breaker (2–0). Derrière il déroule et Jo n’y est plus. Son pour­cen­tage de premières balles est en chute : 58% contre 72% au premier set. L’ascendant est du côté de Gillou. Mais la réus­site est pour Jo. A 2–1 au troi­sième set et après un premier point dantesque qu’il remporte, le protégé de Thierry Ascione béné­ficie de deux balles qui touchent la bande et qui viennent mourir derrière le filet. Il prend le service puis se montre intrai­table pour conclure.

Tsonga, l’égal de Simon et Gasquet

Gilles Simon va nourrir d’immenses regrets sur cette finale tant on avait l’impression qu’il aurait pu (ou du) l’emporter en deux manches. Mais Jo a su s’appuyer quand il le fallait sur son service pour rester en vie. Le 17eme mondial devient le premier joueur à décro­cher trois titres en Moselle. Il s’agit de son douzième trophée sur le circuit et égale au passage Gilles Simon, sa victime du jour, et Richard Gasquet. Le trio reste deuxième au palmarès des Français les plus titrés sur le circuit, encore loin derrière Yannick Noah (23). Mais ce dimanche, Jo savoure simple­ment ce succès qui met fin à des mois de disette…

De votre envoyé spécial à Metz

Article précédentLe titre pour Tsonga !
Article suivantLe crystal pour Tsonga