Accueil Moselle Open Monfils, le plaisir retrouvé

Monfils, le plaisir retrouvé

-

Gaël Monfils se qualifie pour les quarts de finale, au Moselle Open. Il domine Nicolas Mahut 7-6(4) 7-5, en 1h41.

Gaël Monfils monte en puissance, à Metz. Après une victoire solide face à Olivier Rochus, qui avait néanmoins mis en lumière un physique encore limite et une endurance friable, la Monf’ n’a pas tremblé face à Nicolas Mahut, en huitièmes de finale. Nico, un garçon qu’il connaît bien et potentiellement dangereux avec son jeu d’attaquant à outrance. Et bien l’obstacle a été correctement négocié. Un break concédé dans la première manche. Le temps de mettre la machine en route. Dans le deuxième set, c’est une prestation au service similaire à son premier tour qu’il a livrée : 18 points sur 19 remportés sur sa première balle, aucune occasion lâchée à son vis-à-vis. Pour une victoire finale 7-6(4) 7-5, en 1h41.

Que demander de plus ? Gaël Monfils s’est même fait plaisir sur le court en se laissant aller à un smash dunké façon Michael Jordan, sa spéciale, sa manière d’envisager le tennis comme jeu et comme spectacle. Après deux bonnes performances, il se dit en progrès, même s’il sait que le chemin est long, notamment sur le plan physique. « Il y a la fatigue qui s’est accumulée et plein de petites douleurs, développe-t-il sur le court. Ajoutant : « Je suis un peu lourd donc je tire et je grimace un peu. » Mais rassurant, surtout : « Heureusement, de jour en jour, je me déplace mieux. » Tant mieux ! En quarts de finale, les choses sérieuses débutent : Philipp Kohlschreiber, tête de série numéro deux, ou Benoît Paire, révélation tricolore de l’année se profilent.

L’occasion de se tester un peu plus. Et de progressivement retrouver l’adrénaline des matches accrochés. En un mot : le « kiffe« .

Article précédentPaire dans le tableau final
Article suivantPaire s’incline
Instagram
Twitter