Accueil OA Simon n'était pas si loin

Simon n’était pas si loin

-

Roger Federer domine Gilles Simon en 5 manches, 6/2 6/3 4/6 4/6 6/3 au 2e tour de l’Open d’Australie. Le Suisse s’est tout de même fait très peur. Xavier Malisse l’attend en seizièmes de finale.

Gilles Simon s’était donné pour premier objectif « d’engager le combat ». On peut dire qu’il l’a parfaitement rempli. Pourtant, le Français ne peut rien faire dans les deux premières manches. Federer, extrêmement précis et rapide enchaîne les coups gagnants en limitant les fautes. En face, Simon court, se bat, mais les jeux défilent. Le Français semble sans solutions. Aux commentaires sur Canal+Sport, Julien Boutter avoue qu’il ne voit pas comment le Niçois pourrait retourner la situation. Seul espoir ? Que Federer baisse un peu de régime.

Il suffisait de demander. D’entrée de 3e manche, Roger lâche un peu de lest. Petit à petit, le Suisse se dérègle côté revers, de plus en plus gêné par le jeu adverse qui commence à se mettre en place. A coup de défenses, de contres et de coups droits fumants, Simon fait déboulonner son adversaire. 1-0, 2-0, 3-0. Le break est fait. Gilles tient son avantage jusqu’au bout et revient à deux sets à un.

La quatrième manche est très équilibrée. Simon fait sa cuisine et Federer doute, de plus en plus. Le Français breake à 4-4, conclut derrière (6/4). Le match est complètement relancé.

Mais Roger Federer n’a pas gagné 16 titres du Grand Chelem pour rien. Les matches en cinq sets, il connait et maîtrise plutôt bien. Le Suisse rassemble ses forces et repasse à l’attaque. Rapidement, Simon se retrouve mené 5 jeux à 2. Federer s’est envolé, c’est trop tard. Malgré tout, Simon n’était pas si loin.

Article précédentSH – Monfils au 3e tour
Article suivantSH – Federer sort Simon
Instagram
Twitter