Open d'Australie
Federer est éternel



Au terme d’une finale historique, Roger Federer signe une victoire retentissante sur Rafael Nadal. Dans un cinquième set étouffant, le Suisse, qui était mené 3-1 par l'Espagnol, s'impose 6-4 3-6 6-1 3-6 6-3 et décroche ainsi son 18e titre du Grand Chelem à 35 ans ! Le maestro est un géant !

Roger Federer attendait ce moment depuis presque cinq ans. Cinq ans, où il est passé à plusieurs reprises proche d’un dix-huitième titre du Grand Chelem comme à l’US Open ou à Wimbledon. Mais jamais, même dans les scénarii les plus fous, il était envisagé une telle situation. Et pourtant. Absent pendant six mois, le Suisse a soigné ses douleurs afin de revenir encore plus frais et plus fort. Tout au long de la quinzaine, le Bâlois a haussé son niveau de jeu pour signer le come-back le plus retentissant de l’histoire.

Federer donne le tempo, Nadal à réaction

Cette histoire ne pouvait pas être plus belle. Au cours de cette finale de 3h37 de jeu, le maestro a toujours donné le ton. Le schéma entre deux joueurs qui se connaissent par cœur ne pouvait pas être différent du passé. Federer a toujours cherché à prendre la balle montante pour écourter le plus souvent possible les échanges. Dans ce duel ultime, le revers de Federer a été éblouissant. Mais tenir ce rythme n’est pas évident, alors il paie son relâchement à l’entame du deuxième set. L’Espagnol parvient à en profiter pour relancer les débats. Mais la finale change totalement de dimension à l’entame du troisième car Federer devient alors flamboyant. Il réussit tout ce qu’il veut, ses frappes sont très tendues, ses attaques sont des coups de fusil qui laissent Rafa sans aucune réaction.

Un cinquième set étouffant

A ce moment-là, le Majorquin est au plus mal et ne cesse de subir les attaques de génie de son adversaire. Mais mené deux sets à un, Nadal retrouve de sa superbe, notamment en coup droit. Un aspect qui avait été assez décevant jusqu’à présent. Le niveau de jeu augmente et Rafa pousse Federer à disputer un cinquième set. Comme en demi-finale face à Stan Wawrinka, Federer rentre au vestiaire pour un temps mort médical. Sur sa lancée du quatrième set, Nadal prend le service d’entrée et mène 3-1. L’issue semble proche. Mais sur sa sixième occasion, Federer relance un cinquième de plus en plus irrespirable. Nadal est sur un fil et accuse le coup. Mentalement, Federer n’a pas lâché comme cela a pu être le cas par le passé. Bien au contraire, il a conscience qu’il tient dans ses mains la victoire. Au terme d’un échange qui restera dans les annales (26 frappes de balle), Federer conclut sur un coup droit long de ligne pour se procurer une nouvelle occasion de break. Cette fois, il saisit l’opportunité. Le dernier jeu est tout aussi étouffant. Nadal, pourtant héroïque, ne conclut pas ses deux balles de break pour revenir à 5-4. Federer les efface parfaitement (dont une sur un ace) avant de conclure sur sa deuxième balle de match. Un coup droit challengé par l’Espagnol mais qui accroche bien la ligne.



Federer est immortel

Oui, cinq ans après sa dernière victoire en Grand Chelem à Wimbledon en 2012, Roger Federer laisse éclater sa joie, comme si c’était la première fois… Une émotion intense tant cette affiche, d’anthologie, était présentée comme le match le plus important de la carrière de deux hommes. A 35 ans, Roger Federer décroche ainsi son 18e titre du Grand Chelem. Federer accroît encore plus son record de victoires dans les Majeurs. Un succès qui le rend encore plus immortel.



Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.