Open d'Australie
Garcia, Herbert et Pouille, les rescapés Tricolores



Alors que le troisième tour débute ce vendredi, il ne reste que trois représentants dans le clan tricolore : Caroline Garcia dans le tableau féminin, Lucas Pouille et Pierre-Hugues Herbert dans le tableau masculin.

Crédit photo : sportvision

Garcia, la dernière rescapée chez les femmes

Alizé Cornet espérait rejoindre Caroline Garcia au troisième tour. Il n’en sera rien. Malgré un bon retour dans la partie en revenant à un set partout, la Niçoise s’est totalement écroulée dans le troisième acte face à Venus Williams et s’incline 6-3, 4-6, 6-0. Caroline Garcia (19e) sera donc la dernière joueuse française encore en lice et elle affrontera Danielle Collins. La numéro 1 française devra se méfier de l’Américaine (35e) qui a éliminé Julia Goerges au premier tour. L’objectif : rejoindre les huitièmes pour faire au moins aussi bien qu’en 2018.

Herbert confirme ses progrès

Même s'il n'a plus le niveau de jeu de la saison dernière où il avait atteint le dernier carré de l’Open d’Australie, Hyeon Chung (25ème), n'a pas pu faire grand-chose face à un Pierre-Hugues Herbert (55ème) très appliqué sur sa mise en jeu et précis en retour. Après avoir sorti Sam Querrey au premier tour, P2H élimine de nouveau un joueur mieux classé que lui et pourra viser la passe de trois face au géant canadien Milos Raonic, pas une mince affaire. Mais depuis qu’il est conseillé par Fabrice Santoro, l’Alsacien ne cesse de progresser.

Pouille se rassure

Lucas Pouille n’avait jamais gagné un match à Melbourne. Le voilà au troisième tour après s’être défait de Maximilian Marterer (71e) en quatre sets 7-6(8), 7-6(8), 5-7, 6-4. Le Nordiste a d’abord du faire preuve de patience puisque pendant trois manches, il ne s’est pas procuré la moindre balle de break. À l’entame du quatrième acte, le protégé d’Amélie Mauresmo affiche une meilleure fraîcheur physique et parvient enfin à prendre le service de son adversaire. Un avantage qu’il tient jusqu’au bout pour rejoindre Alexei Popyrin (qui a profité de l’abandon de Dominic Thiem). Loin d'être en confiance avant d'arriver à Melbourne, Lucas Pouille se rassure et pourrait bien avoir une carte à jouer dans une prochaine rencontre qui s'annonce très ouverte.

La déception Simon, Tsonga n’a rien pu faire

La déception est venue de Gilles Simon. Alors qu’il menait deux sets à un face à Alex Bolt (155e, invité par les organisateurs), le Niçois a craqué malgré une balle de match (2-6, 6-4, 4-6, 7-6(8), 6-4). De son côté, Jo-Wilfried Tsonga n’a rien pu faire face à Novak Djokovic (6-3, 7-5, 6-4). Jérémy Chardy, lui, peut quitter Melbourne la tête haute puisqu’il a bousculé Alexander Zverev en revenant de deux sets à rien pour accrocher une cinquième manche. Mais l’effort physique et mental fut si important qu’il a totalement craqué dans le cinquième (7-6(5), 6-4, 5-7, 6-7(6), 6-1).