Accueil Open d’Australie 36 pro­prié­taires ne veulent pas de la bulle dans leur bâti­ment commun…

36 propriétaires ne veulent pas de la bulle dans leur bâtiment commun avec l’hôtel officiel

-

Comme le rap­porte le quo­ti­dien The Age, Tennis Australia com­mence à être cha­hu­tée dans tous les sens. En effet les 36 pro­prié­taires d’un appar­te­ment qui sont situés dans le même bâti­ment que l’hô­tel qui accueille­ra la bulle ont déci­dé d’en­ta­mer une pro­cé­dure car ils ont peur pour leur san­té. La direc­tion de l’hô­tel est notam­ment accu­sée de ne pas avoir cor­rec­te­ment consul­té les pro­prié­taires de ces appar­te­ments de grand stan­ding, cer­tains d’entre eux vivant dans le bâti­ment en permanence. 

Le groupe de pro­prié­taires a expli­qué que le « risque sani­taire était inac­cep­table pour eux et pour la com­mu­nau­té en géné­ral ».

L’Australie a eu la poli­tique la plus stricte concer­nant la lutte contre le Covid‐19. Amendes records, intru­sions chez les habi­tants, confi­ne­ment ultra‐strict, les auto­ri­tés n’ont pas lésiné. 

Depuis l’an­nonce offi­cielle de l’or­ga­ni­sa­tion de l’Open d’Australie, cer­taines voix se sont donc éle­vées contre cette auto­ri­sa­tion jugeant le risque trop impor­tant mal­gré les garan­ties appor­tées par le pro­to­cole sanitaire. 

Les 36 pro­prié­taires ne sont donc que les portes voix de ce débat qui risque de prendre de l’am­pleur si quelques couacs viennent ani­mer la fameuse qua­ran­taine de 14 jours.

Instagram
Twitter