AccueilOpen d'AustralieCes adversaires à éviter... Denis Shapovalov (5/5)

Ces adversaires à éviter… Denis Shapovalov (5/5)

-

Nous y voilà ! L’Open d’Australie, première levée en Grand Chelem de l’année, débute ce lundi 15 janvier. Le « Happy Slam » réserve toujours de nombreuses surprises en début de saison. La rédac­tion de welovetennis.fr a sélec­tionné des joueurs et joueuses qui ne sont pas têtes de série et que beau­coup de cadors espèrent éviter du côté de Melbourne Park. Aujourd’hui, cap sur Denis Shapovalov.

Ces adver­saires à éviter… Gilles Simon (1/5)

Ces adver­saires à éviter… Belinda Bencic (2/5)

Ces adver­saires à éviter… Gaël Monfils (3/5)

Ces adver­saires à éviter… Elise Mertens (4/5)

Sa fiche d’identité

Denis Shapovalov

Canadien

18 ans

Gaucher, revers à une main

Classement : 50e (au 08/01/2018)

Meilleur clas­se­ment : 49e (au 23/10/2017)

Meilleure perfor­mance en Grand Chelem : huitième de finale (US Open 2017)

Un jeu ultra‐spectaculaire

Si vous aimez le spec­tacle, vous allez adorer Denis Shapovalov. Du haut de ses 18 ans, le prodige cana­dien n’a pas froid aux yeux et donne du plaisir aux spec­ta­teurs avec un jeu ultra offensif, porté par l’ins­tinct et une merveille de revers à une main. Souvenez‐vous lors­qu’il s’est révélé aux yeux du grand public lors de sa victoire face à Rafael Nadal à Montréal l’été dernier. Depuis, le natif de Tel‐Aviv a grimpé au clas­se­ment (50e) et incarne plus que jamais l’avenir de la petite balle jaune.

Des retrou­vailles avec Tsonga ?

En 2018, il est forcé­ment attendu au tour­nant et son début de saison a été plutôt poussif : défaite au premier tour à Brisbane face à Kyle Edmund et au deuxième tour d’Auckland sur Juan Martin Del Potro. Malgré cela, il entend bien prouver qu’il a déjà sa place avec les grands. A l’US Open, où il était sorti des quali­fi­ca­tions, il avait atteint les huitièmes de finale en sortant Jo‐Wilfried Tsonga au deuxième tour. Justement, il pour­rait retrouver le Manceau au même stade de la compé­ti­tion s’il se défait de Stefanos Tsitsipas au premier tour. Et pas sûr que cela enchante notre Jo national…