AccueilOpen d'AustralieCes adversaires à éviter... Elise Mertens (4/5)

Ces adversaires à éviter… Elise Mertens (4/5)

-

Nous y voilà ! L’Open d’Australie, première levée en Grand Chelem de l’année, débute ce lundi 15 janvier. Le « Happy Slam » réserve toujours de nombreuses surprises en début de saison. La rédac­tion de welovetennis.fr a sélec­tionné des joueurs et joueuses qui ne sont pas têtes de série et que beau­coup de cadors espèrent éviter du côté de Melbourne Park. Aujourd’hui, cap sur Elise Mertens.

Ces adver­saires à éviter… Gilles Simon (1/5)

Ces adver­saires à éviter… Belinda Bencic (2/5)

Ces adver­saires à éviter… Gaël Monfils (3/5)

Sa fiche d’identité

Elise Mertens

Belge

22 ans

Droitière, revers à deux mains

Classement : 36e (au 08/01/2018)

Meilleur clas­se­ment : 35e (au 23/10/2017)

Meilleure perfor­mance en Grand Chelem : troi­sième tour (Roland Garros 2017)

Mertens peut viser le doublé à Hobart

C’est un pari osé que de miser sur Elise Mertens. La Belge, 127e il y a un an, pointe désor­mais au 36e rang mondial et ne cesse de progresser. Victorieuse de son premier titre il y a un an à Hobart, la native de Louvain peut toujours espérer conserver son bien en Tasmanie puisqu’elle dispu­tera les demi‐finales face à Heather Watson. Une rentrée 2018 réussie donc pour une joueuse qui a réalisé sa meilleure saison en 2017. Lors de la tournée asia­tique, elle expli­quait à la DH les progrès effec­tués : « Mon niveau est encore monté d’un cran. Désormais, quand je rentre sur le court, je trouve ça plus facile car j’ai déjà joué contre le Top 20, donc j’ai pris beau­coup d’expérience. »

Une première deuxième semaine en Grand Chelem ?

Installée dans le Top 50, Elise Mertens a déjà limité la casse en conser­vant une partie de ses points à Hobart grâce, au minimum, avec une demi‐finale. Et comme elle n’était pas de l’Open d’Australie en 2017, elle peut l’aborder sans pres­sion car elle n’aura rien à défendre. Pour cette première levée en Grand Chelem de l’année, elle débu­tera face à une joueuse issue des quali­fi­ca­tions avant, éven­tuel­le­ment, d’affronter Daria Gavrilova, tête de série numéro 23, et pour­quoi pas Julia Goerges, tête de série numéro 12 et invaincue depuis 14 matchs. Pas simple, mais la joueuse du plat pays, âgée de 22 ans, a tous les atouts pour être une trouble‐fête « down‐under » et s’in­viter pour la première fois en deuxième semaine de Grand Chelem.

Retrouvez gratui­te­ment et en inté­gra­lité le numéro 61, le dernier numéro de notre maga­zine GrandChelem… Bonne lecture !