AccueilOpen d'AustralieCraig Tiley, le directeur de l'Open d'Australie va vite nous fatiguer...

Craig Tiley, le directeur de l’Open d’Australie va vite nous fatiguer…

-

L’arrogance dont fait preuve le direc­teur de l’Open d’Australie est presque fatigante. 

Déjà, il est parmi les quatre direc­teurs des tour­nois du Grand Chelem le seul à se mettre autant en avant comme si son tournoi était le « meilleur du monde ». 

Il faut dire que la « planche à billets » marche à fond pour le « Happy Slam » qui paye tous les billets d’avion et bien plus encore.

Dernièrement il a encore pris la parole pour se féli­citer de voir que 85% de la « popu­la­tion » tennis­tique était vaccinée, à croire qu’il a les yeux rivés quoti­dienne sur cette statistique. 

Inutile de préciser que le message était bien sûr adressé à Novak Djokovic qui n’a toujours pas offi­ciel­le­ment expliqué ce qu’il allait faire en janvier prochain.

Comme il le souligne avec le sourire aux lèvres, 85% c’est bien, mais il reste que si son tournoi est privé du numéro 1 mondial comme l’a évoqué son père hier, alors son Happy Slam sera celui de la grimace.

Instagram
Twitter