AccueilOpen d’AustralieDécla – Tsonga : « J’étais dedan »

Décla – Tsonga : « J’étais dedan »

-

« Psychologiquement, ce premier jeu était impor­tant, pour lui comme pour moi. Il a servi à 234 et 236 km/h, il n’a pas fait semblant et de mon côté, je lui ai montré d’en­trée que j’étais présent. Quelque part, il s’est dit : « Ouhlala, aujourd’hui il n’est pas venu pour rigoler. » Cela m’a relâché parce que je me suis dit que j’étais dedans. Souvent on se fait une idée d’une chose parce qu’elle a marché. On se conforte dans cet esprit, mais un Grand Chelem, c’est parti­cu­lier, c’est trois sets gagnants, c’est long, c’est dur physi­que­ment et il faut arriver avec le plus de fraî­cheur possible. Tu as le temps de te mettre dedans. Tu as trois sets au premier tour, tu as moins la pres­sion que sur des matches en deux sets gagnants où un break en début de match peut te coûter le match. Là cela n’a rien à voir. […] Je retourne mieux, même face à un grand serveur comme Taylor, même quand ça vient à 230 km/h, je retourne ! J’ai essayé de trouver des solu­tions. Et les solu­tions, c’était un chan­ge­ment de raquette, une approche un peu diffé­rente du retour. Pas mal de choses… On a tous plus ou moins un bon il, ensuite on a tous un plus ou moins bon équi­libre. C’est aussi du gainage, donc du travail. Pas mal de choses. »

Instagram
Twitter