Accueil Open d’Australie Djoko : « Il méri­tait de gagner »

Djoko : « Il méritait de gagner »

-

Des problèmes physiques ?

Tout d’abord, je voudrais féli­citer Jo. Il a joué un super match et il méri­tait de gagner. Après, je n’ai malheu­reu­se­ment pas pu jouer au niveau souhaité dans les quatrième et cinquième sets. Je ne veux pas me cher­cher d’ex­cuses mais j’ai tout de même vomi et j’ai eu la diar­rhée juste avant le match. C’est un senti­ment très désa­gréable. Ca a été un super tournoi pour moi. C’est juste une mauvaise manière de sortir du tournoi – ne pas être au point physi­que­ment pour tenir tout le match.

Etait‐ce dû à quelque chose que vous avez mal digéré ?

J’ai mangé la même chose que les autres jours. Des pâtes. Donc je ne sais pas. C’est vrai­ment dommage.

Quand avez‐vous commencé à vous sentir mal ?

J’ai eu quelques petits problèmes au niveau de l’es­tomac tout juste avant le match, comme je vous l’ai dit. Ensuite, le moment où j’en ai vrai­ment souf­fert pendant le match c’est après le troi­sième set, je n’en pouvais plus. Après deux jeux, j’ai dû aller aux toilettes. Pas d’autres solu­tions, sinon j’au­rais fait sur le court. […] Quand on est malade, comme ça, on se déhy­drate et le corps cesse de fonc­tionner norma­le­ment. Je me suis senti très mal au niveau des jambes dans le quatrième set et encore plus dans le cinquième. Je n’étais plus capable de le faire bouger de sa ligne de fond de court et c’était un vrai problème. Il servait très bien et sa confiance le pous­sait à être agressif. C’est dommage.


Comment pensez‐vous que Tsonga jouera contre Roger Federer ?

Je n’en sais rien et je m’en fous. 

Vous avez joué quelques superbes points dans le quatrième et le cinquième set, des points mara­thons. Votre niveau dans ces sets ?

Comme je l’ai dit, je n’étais plus capable de bouger. Je n’étais plus capable de m’en­gager dans les frappes. C’est ce qui fait que je ne peux pas vrai­ment juger mon jeu sur ces manches. J’étais plus dans l’idée : « Okay, reste sur le court et croise les doigts pour qu’il fasse la faute. » C’était plus ou moins ma philo­so­phie à ce moment du match. Mais je pense que, d’une manière géné­rale, j’ai bien joué tout au long du tournoi, et même aujourd’hui. C’était du bon tennis. Un peu déçu à cause de la défaite et parce que je pensais pouvoir gagner avec mon jeu. Mais la vie continue. Ce n’est que le début de la saison.

Avez‐vous pensé abandonner ?

Non, non. Je n’y ai jamais pensé.

Vous serez numéro deux mondial si Murray ne remporte pas le tournoi. Est‐ce impor­tant pour vous ?

Et bien, pour moi, c’était surtout impor­tant d’aller le plus loin possible dans le tournoi. J’avais de grandes ambi­tions ici, je me sentais bien, je jouais bien, j’étais en pleine confiance… Et puis, aujourd’hui est arrivé. C’est la chose la plus déce­vante de cette histoire. Je n’ai pas pensé au clas­se­ment. Si ça arrive, c’est bien. C’est quelque chose que j’at­tends depuis des années. Mais je dois mériter ce classement.

Article précé­dentFederer évoque Jo
Article suivantWinogradsky ému
Instagram
Twitter