Accueil Open d’Australie Djoko, le tableau piège

Djoko, le tableau piège

-

On le sait, n’af­fronter que des joueurs de seconde caté­gorie n’est pas l’idéal à l’at­taque des derniers tours d’un tournoi du Grand Chelem. Novak Djokovic a pu le véri­fier aujourd’hui. Le Serbe avait battu, depuis le début de l’épreuve, Daniel Gimeno‐Traver, Marco Chiudinelli, Denis Istomin et Lukasz Kubot, soit aucun top 50. Compliqué d’élever son niveau de jeu en consé­quent et de connaître ses possi­bi­lités physiques dans ce cas. Un facteur pas forcé­ment déter­mi­nant mais certai­ne­ment impor­tant dans l’ap­proche de ce type de match.

Instagram
Twitter