AccueilOpen d'AustralieDjokovic aurait menti aux autorités australiennes sur son récent voyage en Espagne

Djokovic aurait menti aux autorités australiennes sur son récent voyage en Espagne

-

Alors que Novak Djokovic a été libéré ce lundi et a même pu s’en­traîner à plusieurs reprises sur les instal­la­tions de l’Open d’Australie, le numéro 1 mondial aurait menti aux auto­rités austra­liennes lors de son inter­ro­ga­toire à la douane sur ses voyages lors des deux dernières semaines. 

Toujours pas sorti sorti d’af­faire malgré la déci­sion du juge en sa faveur alors que le ministre austra­lien de l’im­mi­gra­tion se réserve toujours le droit de l’ex­pulser du terri­toire, le joueur serbe aurait vrai­sem­bla­ble­ment menti en remplis­sant le formu­laire d’ar­rivée à l’aéroport.

En effet, selon Karen Sweeney, qui s’est procurée le douce­ment en ques­tion, Djokovic a répondu « non » à la ques­tion « Avez‐vous voyagé ces quatorze derniers jours ? », alors qu’il s’entraînait encore dans le sud de l’Espagne, à Marbella, le 4 janvier dernier. 

Pour sa défense, Novak Djokovic aurait stipulé aux respon­sables des fron­tières que c’est Tennis Australia qui a rempli sa fiche au préa­lable. Ce qui pour­rait créer un nouveau problème alors qu’il est clai­re­ment indiqué sur le formu­laire que « donner une infor­ma­tion fausse ou trom­peuse est un délit sérieux et que vous vous exposer à une sanc­tion civile. »

Affaire à suivre…

Instagram
Twitter