Accueil Open d’Australie Djokovic déjà favo­ri de la finale

Djokovic déjà favori de la finale

-

Diminué par une contrac­ture à l’adducteur depuis son quart de finale épique face à Tennys Sandgren, Roger Federer n’a rien pu faire face à Novak Djokovic et s’incline logi­que­ment 7–6(1), 6–4, 6–3. Le Suisse peut nour­rir des regrets du pre­mier set où il a mené 4–1, 0–40 avant de cra­quer dans le jeu décisif.

Un set. C’est le temps qu’aura duré le sus­pense dans cette demi‐finale. Loin d’évoluer à son meilleur niveau suite à sa contrac­ture à l’adducteur en quart de finale, Roger Federer réa­lise pour­tant un très bon début de match en menant 4–1, 0–40, soit trois balles de double break. Un tour­nant qu’il n’a pas su concré­ti­ser et dont Novak Djokovic, plu­tôt ner­veux depuis le début du match, a pro­fi­té. Le Serbe revient puis conclut dans jeu déci­sif par­fait où il ne com­met pas la moindre faute directe (7–1). Le plus dur est fait.

Le Bâlois s’accroche, sauve trois balles de break mais il finit par rompre sur la qua­trième occa­sion du Djoker. Le troi­sième set est une for­ma­li­té pour le numé­ro 2 mon­dial qui boucle la ren­contre en 2h18 de jeu (7–6(1), 6–4, 6–3). Novak Djokovic est mon­té en puis­sance au fil de la ren­contre : 11 fautes directes dans le pre­mier set contre quatre au deuxième puis trois au troi­sième. Face à Alexander Zverev ou Dominic Thiem, Novak Djokovic dis­pu­te­ra sa hui­tième finale à Melbourne. Il a rem­por­té les sept pré­cé­dentes. Le mes­sage est clair : il sera plus que jamais le gran­dis­sime favo­ri à sa propre succession.

Instagram
Twitter