AccueilOpen d'AustralieDjokovic en démonstration

Djokovic en démonstration

-

Il faut croire que la marche est encore trop haute pour les jeunes cadors du circuit ATP. Après Kei Nishikori, c’est au tour de Milos Raonic de rece­voir une leçon de tennis. Novak Djokovic, toujours au top niveau, a sèche­ment écarté le Canadien, 7–6(6) 6–4 6–2

Il n’y a pas eu match ce soir sur la Rod Laver Arena. Sur de son tennis, Novak Djokovic a rapi­de­ment pris les choses en main. D’entrée de match, le Serbe est décidé à mettre la pres­sion sur le service de son adver­saire. À 1–0 et 4–3 en sa faveur, le Serbe s’offre quatre balles de break, toutes sauvées pour Raonic. Jamais inquiété sur sa mise en jeu, Novak est fina­le­ment entrainé dans un tie‐break qu’il empoche 7–6(5). Bien inspiré, Djokovic breake son adver­saire dès le début du deuxième set. Complètement impuis­sant en situa­tion de défense, le Canadien fait égale­ment preuve d’une certaine maladresse au filet. Incapable de récu­pérer sa mise en jeu perdue, Raonic laisse filer le set, 7–6(5) 6–4. Le Serbe a le bon goût de breaker son adver­saire de nouveau en début de set, à 1–1. Le reste du match se résume à une démons­tra­tion de Djokovic qui étouffe le Canadien en fond de court. Sans concéder la moindre balle de break, le Serbe s’im­pose 7–6(5) 6–4 6–2.

La relève s’effondre

Décidément, ces quarts de finale n’au­ront pas été des plus hale­tant. Novak Djokovic, Stan Wawrinka, Andy Murray et Tomas Berdych n’ont fait qu’une bouchée de leurs adver­saires. On atten­dait beau­coup de Milos Raonic et Kei Nishikori, qui forment avec Grigor Dimitrov la relève du tennis mondial. Malheureusement pour eux, ils ont souf­fert d’un véri­table écart de niveau. Si Rafael Nadal et Roger Federer ont sauté en cours de route, les stars du circuit ont fait parler leur expé­rience. En demi‐finale, Novak Djokovic retrou­vera une vieille connais­sance, Stan Wawrinka. Après deux matches d’an­tho­logie en 2013 et 2014, l’af­fron­te­ment promet d’être des plus passion­nants : « Tout le monde s’at­tend au même match qu’il y a deux ans. On va donner notre meilleur. » glisse Novak à la sortie du court. À vous de jouer les gars !